Classement mondial de la liberté de la presse : le Luxembourg reste 17e

Le cru 2020 du classement de Reporters sans frontières (RSF) ne change pas grand-chose pour le grand-duché, qui reste à la 17e position des 180 pays analysés par l’ONG.

(©RSF.org)

Coincé entre le Canada et l’Autriche, le Luxembourg conserve donc son classement dans le hit-parade de la liberté de la presse. Et fait donc moins bien que ses voisins allemands et belges (11e et 12e position), qui eux sont encore devancés par la Jamaïque et le Costa Rica (respectivement 6e et 7e). Au top du palmarès, sans surprise, on retrouve les pays scandinaves : la Norvège, la Finlande, le Danemark et la Suède. Tandis que le bas du classement n’a pas bougé non plus : en dernière place, la Corée du Nord, avec le Turkménistan, l’Érythrée, la Chine, Djibouti et le Vietnam.

Dans son communiqué, RSF explique avoir pris en compte les premières conséquences du coronavirus sur la liberté de la presse, expliquant ainsi la chute dans le classement de certains pays (Chine, Irak, Iran et Hongrie) : « La crise sanitaire est l’occasion pour des gouvernements autoritaires de mettre en œuvre la fameuse ‘doctrine de choc’ : profiter de la neutralisation de la vie politique, de la sidération du public et de l’affaiblissement de la mobilisation pour imposer des mesures impossibles à imposer en temps normal », selon Christophe Deloire, le secrétaire général de l’ONG.

Pour le classement du Luxembourg, trois facteurs semblent avoir joué dans l’évaluation : la fronde à la radio 100,7, le plan social chez RTL et la nouvelle loi sur le financement des médias, toujours en suspens. RSF met aussi le doigt sur les « éventuelles immixtions d’intérêts économiques dans les rédactions, un souci permanent dans un marché aussi étroit », tout en constatant que les « associations professionnelles des médias et l’instance de contrôle, le Conseil de presse » veilleraient au grain.

Enfin, rappelons que le grand-duché n’a pas toujours été classé 17: 4e place en 2013 et 2014, il est retombé à la 19e place en 2015 suite au procès Luxleaks, a remonté la pente en 2016 et 2017 (15e), pour stagner au 17e rang depuis 2018.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.