Criminalité organisée au Luxembourg : Oui, mais… bon

Selon Interpol, le grand-duché est bien un des pays les plus attractifs pour la criminalité organisée, à cause de sa taille et de sa situation géographique. Pas de quoi s’inquiéter outre mesure pourtant, selon les ministres Tanson et Kox.

(©Interpol)

Partant de la présentation succincte du Luxembourg sur la page d’Interpol, les députés socialistes Dan Biancalana et Mars Di Bartolomeo se sont inquiétés de la vulnérabilité du pays face au crime organisé international. Surtout qu’Interpol ajoute que « les caractéristiques internationales de ces crimes et leurs liens avec des groupes de criminels organisés partout dans le monde rendent le Bureau central national d’Interpol fondamental au maintien de la sécurité nationale ».

Pourtant, à lire les réponses des ministres de la Sécurité intérieure et de la Justice, le crime organisé est difficile à approcher au Luxembourg. Ainsi, Tanson et Kox ne nient pas sa présence, évoquant « des attaques sur des distributeurs automatiques d’argent par des bandes organisées », mais admettent que « la complexité des affaires et les principes de présomption d’innocence et du secret de l’instruction ont pour résultat que la Police grand-ducale ne dispose pas de données quantitatives du phénomène ».

Les affaires a priori liées au crime organisé – traite d’êtres humains, vol en bande, trafic illicite de migrant-e-s et trafic de stupéfiants – auraient diminué dans le contexte de la Covid-19. Pourtant, les demandes d’entraide internationale pour ces sortes de faits sont restées stables au cours des cinq dernières années, tout comme le pourcentage de ces demandes spécifiques, qui gravite autour de huit pour cent.

Le plus intéressant vient tout de même à la fin : les députés voulaient savoir s’il y a « des ramifications et des liens entre le grand procès antimafia se tenant actuellement en Italie et le Luxembourg et d’autres pays européens ». Ce à quoi Kox et Tanson répondent ne pas disposer de ces informations. Ce qui est pour le moins curieux, vu que l’enquête OpenLux a bien établi la présence de la ’Ndrangheta à Differdange.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.