Deuil national : Esch annule la Nuit de la culture

Quand l’orgueil patriotique dépasse les ambitions culturelles : suite au décès du grand-duc Jean, la ville d’Esch vient d’annuler sa Nuit de la culture du 4 mai.

(Screenshot: nuitdelaculture.lu)

Axée sur la thématique de l’eau, l’édition 2019 de la Nuit de la culture se voulait très ambitieuse, avec une programmation unissant artistes locaux, nationaux et internationaux confiée à la boîte „Écoute le paysage“ pour la programmation et Moskito et Takaneo pour la communication. Étape importante pour l’année culturelle Esch 2022 – une visite des partenaires de la ville de Kaunas en Lituanie et de Tartu 2024 en Estonie étant prévue d’ailleurs –, cette nuit pouvait être vue comme une première répétition pour la capitale culturelle sous la nouvelle direction imposée par la ville.

Et puis tombe un communiqué sec le mardi 23 avril : en raison du deuil national, la Nuit de la culture est annulée, la nouvelle date étant le 14 septembre. Une réaction un peu abrupte eu égard à deux faits : comme l’ont signalé les collègues de RTL, le deuil national s’arrête le 4 mai à 18 heures, donc pile poil là où commenceraient la plupart des réjouissances eschoises, et il n’y a aucune loi luxembourgeoise qui interdit la tenue de manifestations culturelles en cas de décès d’un ancien souverain… D’ailleurs, la Kulturfabrik, autre institution eschoise, ainsi que le collectif Schalltot maintiennent le Festival „Out of the Crowd“ de ce weekend. 

Cela étonne d’autant plus que cette annulation va générer beaucoup de frais. À une dizaine de jours de la manifestation, un certain nombre de déplacements des artistes étrangers comprenant leurs séjours et leurs déplacements sont payés, et il faudra voir qui les prendra en charge. S’y ajoute que selon nos informations, pas mal d’artistes et de collectifs ont appris l’annulation par la presse. Ce que dément pourtant l’organisation: selon elle les artistes auraient été informés en même temps que la presse et des négociations concernant les éventuels remboursements des frais engagés seraient en train de se faire. 

Note: Cet article a été mis à jour à 17h, incluant des informations provenant de l’organisateur. 


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.