Protection des enfants : le vocabulaire importe !

Lundi dernier, Ecpat Luxembourg a présenté le « Guide de terminologie pour la protection des enfants contre l’exploitation et l’abus sexuels ». Lors d’une conférence de presse, les représentant-e-s d’Ecpat ont décrit la promotion d’un champ lexical adapté comme le but principal de cette publication. Une terminologie stigmatisante aurait des conséquences négatives pour la protection des enfants. D’où l’importance d’éviter des expressions comme « prostitution enfantine », « tourisme sexuel impliquant des enfants » ou « pédopornographie ». Comme développé dans le guide, le terme « pornographie » par exemple « s’utilise principalement dans le contexte d’activités sexuelles entre adultes consentants ». Dans un contexte lié à l’enfance, le guide appelle à utiliser le terme d’« exploitation sexuelle ». Le guide a été développé par Ecpat en collaboration avec 15 organisations internationales de renom comme Interpol, le Conseil de l’Europe ou l’Organisation internationale du travail. Son lancement marquait le début de la « Semaine Ecpat », pendant laquelle l’ONG a organisé de nombreuses activités, afin d’apporter une plus grande attention à son engagement en particulier ainsi qu’à la thématique de l’exploitation et de l’abus sexuel des enfants en général. La semaine d’action a été organisée à l’occasion de la Journée internationale pour la protection des enfants, le 18 novembre.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.