Esch 2022 : Aussi poli qu’un écran d’ordi

On ne s’attendait pas vraiment à du concret de la part d’Esch 2022 et on n’a pas été déçu : le premier petit déjeuner de presse virtuel de la capitale européenne de la culture n’a pas été très riche en contenu, à part quelques glissements sémantiques.

(©Esch2022)

Comme tout le monde, le personnel de la capitale européenne de la culture 2022 a été mis en télétravail à partir du 16 mars, a indiqué la directrice générale Nancy Braun dans son introduction : « Cette crise va bien sûr impacter notre projet. Mais de façon positive : nous voyons la résilience du monde culturel face à la situation et aussi un énorme potentiel que nous essayerons d’exploiter. »

Puis ce fut le tour de la directrice du programme culturel, Françoise Poos, de présenter ce que les journalistes derrière leurs écrans attendaient le plus, le « résultat du travail d’évaluation du Comité de lecture dans le cadre de l’’Appel à Projets’ ». Donc, en fin de compte, quels projets externes avaient trouvé la grâce du comité et quel financement leur serait accordé. Mais comme d’habitude, la direction d’Esch 2022 préfère rester dans le vague. On a bien appris que désormais 31 projets, sur les 574 évalués, étaient dans la catégorie 1, donc en dernière ligne droite, 342 non retenus et le reste encore dans les limbes. Françoise Poos ne s’est pas laissé prier pour préciser que tous les porteurs de projets non retenus auraient été informés et qu’ils auraient eu des explications. Alors que c’est la qualité de ces explications qui a justement fait sauter un fusible à Claude Frisoni et Raymond Reuter. Et a été critiquée par beaucoup d’autres artistes confiné-e-s dans la même catégorie et qui se sont confié-e-s anonymement au woxx, documents à l’appui.

Le sponsoring E&Y pas obligatoire, mais…

Bref, on connaît maintenant le nombre des projets, mais pas grand-chose de plus. Même les heureuses et heureux artistes, collectifs et institutions ne le savent pas encore, puisqu’ils et elles vont « être contactés dans les jours et semaines à venir ». La directrice du programme artistique dit espérer pouvoir conclure les contrats en septembre. Seuls deux projets ont été jetés en pâture aux journalistes en mal d’information : un avec le département des sciences, technologies et communication de l’Université du Luxembourg, portant sur l’intelligence artificielle, et l’autre une résidence d’artistes unissant photographes et écrivain-e-s en Lorraine. Aucune information supplémentaire n’a été diffusée : les projets ne sont même pas mentionnés dans le communiqué envoyé plus tard.

Par contre, une chose semble tenir à cœur à Nancy Braun : le programme de sponsoring fait en partenariat avec le Big Four E&Y. Ce dernier aurait mis à disposition une plateforme d’accompagnement spécifique pour les porteurs et porteuses de projets. Il y aura une plateforme de matchmaking virtuel avant l’été, des webinars et des événements quand le déconfinement sera réalisé. À la question de savoir si la participation serait obligatoire pour les porteurs et porteuses de projets, Braun a répondu par la négative. Mais on imagine aisément qu’elle sera fortement conseillée pour celles et ceux qui veulent maintenir leur projet dans la première catégorie. Car voilà que sur un autre point, un glissement sémantique s’est produit dans le speech rodé de la directrice : au lieu du minimum de 50 pour cent d’apport d’Esch 2022 aux projets, ce pourcentage est devenu l’apport maximal. Si nos informations selon lesquelles le budget pour les projets externes serait de toute façon trop petit se vérifiaient, cela signifierait que certains projets et leurs porteurs et porteuses se retrouveraient dans la situation de faire la manche chez E&Y et consorts… ou d’abandonner leurs idées. Ce sont donc des développements à regarder de très près.

 


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.