Pornhub : Opération nettoyage

Le plus grand site porno du monde vient d’annoncer qu’il a bloqué quelque 8,8 millions de vidéos. La pression économique a été trop grande après que Mastercard et Visa avaient terminé leurs relations avec la firme basée au Luxembourg.

(screenshot Pornhub)

Non, ce n’est pas Jean Asselborn, qui a joué à la sainte-nitouche la semaine dernière dans les colonnes du Tageblatt, qui aura été à la base du retournement de situation pour la multinationale du X. Suite à un article du New York Times détaillant encore une fois les histoires horrifiantes de jeunes filles retrouvant les vidéos de leurs viols sur la plateforme, les appels à sanctionner Pornhub avaient redoublé de vigueur. Le ministre des Affaires étrangères avait dès lors jugé utile de faire entendre sa voix, en plastronnant entre autres qu’il ne voulait « plus que Pornhub soit associé au Luxembourg ».

Ce qui est étonnant tout de même. Premièrement, parce que les reproches contre Pornhub étaient bien connus : le woxx s’en était fait l’écho en juillet de cette année, se basant entre autres sur une enquête de la BBC à ce sujet datant de février 2020 – détaillant déjà que des viols, des actes de pédophilie et des abus de toutes sortes pullulaient impunément sur la plateforme. Et puis l’implantation de Mindgeek, la base fiscale luxembourgeoise de la firme qui opère à partir du Québec, ne date pas d’hier. L’empire porno a été fondé et géré par Fabian Thylmann, un geek allemand qui, après avoir vendu à grand profit un logiciel permettant de compter les clics sur des sites internet, avait investi son argent dans ce business très lucratif. Arrêté en 2012 à Bruxelles et jugé des années plus tard à Cologne pour fraude fiscale, Thylmann a vendu ses parts à ses managers David Tassillo et Feras Antoon, qui à leur tour ont fondé Mindgeek au Luxembourg en 2012. Bref, depuis plus de huit ans, il est de notoriété publique que le grand-duché sert de base à la plus grande industrie du X en ligne mondiale. Mindgeek ne possède pas uniquement Pornhub, mais une myriade d’autres sites et des studios de tournage. Que le ministre Asselborn s’en offusque donc maintenant est d’autant plus stupéfiant qu’il y a eu des questions parlementaires à ce sujet. La ministre de la Justice Sam Tanson s’était cachée à l’époque derrière des procédures européennes en cours.

Pornhub est au Luxembourg depuis huit ans.

La pression politique n’a pas été assez forte pour faire bouger Pornhub. Mais l’annonce que Mastercard et Visa cesseraient de faire commerce avec le site a suffi pour faire bouger les lignes. Presque neuf millions de vidéos ont disparu ce lundi, et les critères pour télécharger des vidéos sur la plateforme ont été revus drastiquement. Dans un communiqué sur son blog, l’entreprise a fait savoir que le téléchargement serait réservé aux utilisatrices et utilisateurs certifié-e-s par la firme elle-même. En même temps, Pornhub en profite pour distribuer quelques claques. D’une part vers les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, TikTok, YouTube, Snapchat et Twitter – qui n’ont pas mis en place de tels instruments, alors que Facebook à lui seul a trouvé des contenus pédophiles à 84 millions de reprises les trois dernières années, tandis qu’une fondation indépendante n’en aurait trouvé que 118 sur Pornhub. Et puis la firme s’en prend aux associations comme ExodusCry et TraffickingHub, les décrivant comme faisant partie des forces qui « ont passé les 50 dernières années à démoniser ‘Playboy’, le National Endowment for the Arts, l’éducation sexuelle, les droits LGBTQ, les droits des femmes et même l’American Library Association ». Une impression que nous ne pouvons pas partager ici, après avoir discuté en ligne avec certaine-e-s militant-e-s à ce sujet. Tout au contraire, il ne s’agirait pas de faire disparaître Pornhub, mais de réguler le site pour éviter que des vidéos illégales y soient téléchargées et vues par des millions d’usagers et usagères.

Ce premier pas est certes important, mais tout dépendra de ce que Pornhub fera de sa base de données contenant les adresses IP des personnes qui ont téléchargé des vidéos non certifié-e-s sur le site. L’entreprise collaborera-t-elle avec les autorités judiciaires pour déterminer si le contenu contient des violences, des abus ou des actes pédophiles, ou tout ce contenu pourra-t-il profiter d’une impunité et migrer vers les profondeurs du darknet ?


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.