Migration : Un outil pour retrouver des proches disparus

Depuis 2013, la plateforme « Trace the Face » de la Croix-Rouge a réuni 114 familles.

Tous les ans, des milliers de migrant-e-s sont porté-e-s disparu-e-s, sans que leurs proches sachent où ils se trouvent ou même s’ils sont toujours encore en vie. Le site web tracetheface.org aide les deux parties dans leur recherche et le cas échéant à reprendre contact avec leurs proches.

Lancé par plusieurs Croix-Rouges européennes, avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Trace the Face permet à chaque migrant-e et à sa famille de poster une image sur le site en question.

Les photos apparaissent ensuite sur le site avec la mention du genre « Looking for my Husband », « Looking for my Son » accompagnée d’un chiffre. Ainsi, environ une famille par semaine a pu être réunie grâce à la plateforme et 114 personnes depuis 2013.

Actuellement, la Croix-Rouge travaille au perfectionnement de cet outil, notamment à travers des techniques de reconnaissance faciale ou encore des algorithmes d’interprétation orthographique et phonétique des noms écrits. À partir de l’automne des stands interactifs seront installés dans les centres pour migrants gérés par la Croix-Rouge.

À ce jour, environ 4.000 personnes ayant posté leur photo sur la plateforme sont toujours à la recherche de leurs proches disparus.

Comment fonctionne « Trace the face » ?

  • Pour publier votre photo en ligne, rendez-vous au bureau le plus proche de la Croix-Rouge, du Croissant-Rouge ou du CICR. Seul le nom et le lien de parenté sont publiés en ligne, toute autre information restera confidentielle.

Infos :

www.tracetheface.org

Page Facebook


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.