Vidéosurveillance : le conseil communal devra s’expliquer

Le ministre de la Sécurité intérieure Étienne Schneider a fait savoir que le dispositif Visupol sera revu. Le conseiller communal vert François Benoy demande des explications.

(©wikimedia)

Suite à notre article de la semaine dernière sur l’actualisation en cours du concept de vidéosurveillance dans le quartier de la gare et ailleurs, révélée au détour d’une question parlementaire du député Franz Fayot, les choses se sont manifestement mises en branle.

Non seulement l’information a été reprise par d’autres médias, comme les collègues du Quotidien, mais la sphère politique s’est elle aussi interrogée sur ce que trament le ministère de la Sécurité intérieure, la police grand-ducale et la Ville de Luxembourg. Cette dernière aura l’occasion de s’expliquer là-dessus en répondant à la question que le conseiller communal François Benoy vient d’adresser au collège échevinal. Il souhaite savoir entre autres ce que le collège attend de la vidéosurveillance, « tout en sachant que l’étude sur le projet Visupol a démontré l’inefficacité du système de surveillance par caméras dans la prévention de la criminalité dans les espaces publics, voire un déplacement de la criminalité vers des endroits non actuellement couverts par la vidéosurveillance ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.