Temps de travail : le gouvernement freine un peu

Alors que le Luxembourg se déconfine lentement, le gouvernement avait, au grand dam des syndicats, prolongé et élargi l’augmentation du temps de travail. L’opposition massive semble avoir – un tant soit peu – porté ses fruits.

(©Vaibhav Verma_pexels.com)

C’est l’OGBL qui l’a communiqué ce lundi matin : « La liste des secteurs potentiellement éligibles pour une augmentation du temps de travail a été réduite. » Cela suite au conseil de gouvernement du 15 mai dernier, où le règlement grand-ducal en question a encore une fois été modifié. Le gouvernement avait, sans en parler aux syndicats représentatifs, décidé non seulement de prolonger la mesure qui permet d’augmenter la durée de travail à 12 heures par jour et à 60 heures par semaine, mais aussi de l’élargir à d’autres secteurs dont l’essentialité est du moins discutable. On ne voit pas très bien pourquoi les opticien-ne-s, les employé-e-s de pressings ou de magasins de bricolage seraient si nécessaires qu’il faudrait supprimer leurs acquis sociaux au nom d’une crise que nous sommes, espérons-le, en train de surmonter.

L’OGBL « salue » cette réduction, tout en se demandant pourquoi la mesure en soi a été reconduite. En effet, la façon d’avancer du gouvernement est loin d’être très cohérente, ce qui peut inquiéter l’économie. Est-ce le symptôme du désaccord entre coalitionnaires qui se dégage en ces premiers moments après l’urgence de la crise, comme certain-e-s journalistes l’avaient écrit dans leurs éditoriaux récemment ? Bien possible, mais cela indique que le patronat pour se faire entendre n’a pas besoin d’envoyer des communiqués de presse, même s’il n’arrive pas toujours à ses fins. En tout cas, l’OGBL met en garde contre la surcharge de travail à l’ordre du jour dans les secteurs concernés – services publics, santé, énergie, alimentation, eau, déchets, transports publics, fret, échanges, postes, gardiennage et secteur financier –, qui pourrait avoir des « conséquences négatives pour la santé et la sécurité » des salarié-e-s.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.