Neil Young Archives: Rockin’ (almost) for free

Großherzig und detailverliebt wie er nun mal ist, setzte die kanadische Rocklegende Neil Young kürzlich seine gesamten Archive online. Die woxx hat einen Streifzug gewagt.

Trotzt den Stürmen nicht nur auf der Bühne, sondern auch im Internet: Neil Young. (©Wikimedia)

Obwohl er öfter öffentlich an der Klangqualität des Mediums CD herummäkelte, brachte Neil Young trotzdem 2009 einen Teil seines umfangreichen Archivs mit dem Material der Jahre 1963-1972 auf acht Silberscheiben auf den Markt. Unzufrieden mit den verlustbehafteten AAC- und MP3 Kompressionsformaten der Streamingdienste entschied er 2015, seine Musik von diesen Plattformen zu entfernen, nachdem er Anfang des gleichen Jahres mit dem Ponoplayer ein eigenes Abspielgerät für große verlustfreie FLAC-Dateien auf den Markt gebracht hatte. mehr lesen / lire plus

Esch 2022 : Un désenchantement rapide

Le projet Esch 2022 démarre mal. Même pas un mois après la décision de faire de la ville la capitale européenne de la culture, l’équipe de coordination se retrouve sur la sellette.

Le petit moment de joie aura été bien éphémère. (© woxx)

Chaque année culturelle – du moins au grand-duché – a été plus ou moins exposée au risque d’une politisation et les polémiques qui précédèrent les éditions de 1995 et de 2007 sont désormais des classiques dans les annales de l’histoire de la politique culturelle luxembourgeoise. Pourtant, rarement on aura déchanté aussi vite qu’avec Esch 2022. Même pas un mois après que le jury européen approuve le projet concocté par Andreas Wagner et Janina Strötgen – qui, rappelons-le, avaient sauvé la mise en retravaillant et en restructurant le projet initial retoqué par le même jury – le projet de la capitale européenne de la culture se retrouve dans des eaux troubles. mehr lesen / lire plus

Iglika Marinova et Marco Kraus : Variations Goldberg

C’est un CD surprenant à plusieurs égards qu’Iglika Marinova et Marco Kraus ont récemment fait paraître. D’abord parce qu’il permet d’entendre une version rarement jouée ou enregistrée des « Variations Goldberg » de Jean Sébastien Bach, arrangée pour deux pianos par Josef Rheinberger puis révisée par Max Reger. Cette partition de Rheinberger-Reger est une sorte d’interprétation romantique du chef-d’œuvre de Bach, où s’invite, sur les harmonies baroques, un contrepoint plus moderne qui respecte pourtant l’esprit de l’original.

Dès l’aria du début, on est rapidement à la fois en terrain connu et inconnu, puisque la célèbre mélodie résonne aux oreilles du mélomane sans les ornements qui restent dans toutes les têtes, et se partage entre deux pianos qui ne cesseront de se répondre tout au long des quelque 80 minutes que dure l’enregistrement – excellente raison pour écouter le disque dans des conditions qui rendent au mieux la stéréophonie. mehr lesen / lire plus

Jean Back : Iesel

Les nouvelles écrites par Jean Back flirtent souvent avec une réalité un peu onirique. La société y est bousculée à l’aide de piques qui ne constituent pas des attaques frontales, mais de petites brèches dans le mur bien solide de la normalité libérale. De l’ex-directeur du CNA, on avait donc aimé « Zalto mortale », son dernier livre en date, pour son humour pince-sans-rire et la cocasserie pourtant sérieuse de ses situations. « Iesel », paru chez Guy Binsfeld, reste dans la même veine. Le banquier Till a tous les symptômes de la réussite, Porsche comprise, et une famille adorable qui vit dans un magnifique moulin restauré. mehr lesen / lire plus

Womex 2017: Die Herzkammer globaler Musik

Die seit 1994 jährlich in verschiedenen Ländern Europas stattfindende weltgrößte Messe für Weltmusik, Womex, schlug Ende Oktober ihre Zelte im polnischen Katowice auf.

Hip Hop und Rumba in einer wilden Mischung: La Dame Blanche aus Kuba. (© Yannis Psathas)

Das diesjährige Treffen von KünstlerInnen, Agenturen, VeranstalterInnen, Plattenfirmen, JournalistInnen und RadiomacherInnen konnte die Rekordzahl von 2600 TeilnehmerInnen aus über 90 Ländern verbuchen und präsentierte mit rund 60 Konzerten einen breiten Querschnitt der aktuellen globalen Musikszene. Er reichte von ganz jungen Bands bis zu alten Legenden in allen möglichen Stilen, von traditionell Akustischem über elektrisch Verstärktes bis zu vom Hip Hop beeinflusster Elektronik. mehr lesen / lire plus

Opéra contemporain
 : Lumière irradiante

Compositeur et metteur en scène de renom, librettiste lauréate d’un prix Nobel : l’opéra « Kein Licht » fait franchir à l’ensemble luxembourgeois Lucilin un nouveau pas dans la reconnaissance internationale. Regard en coulisses avant les représentations de la semaine prochaine au Grand Théâtre.

Un opéra rayonnant dans tous les sens du terme… (Photos : © Caroline Seidel/Ruhrtriennale 2017)

Tout commence par un bourdonnement grave, quasi menaçant. Toute-puissante, la technique assoit sa suprématie en diffusant les premiers sons de « Kein Licht » : c’est un ordinateur qui se charge de l’introduction, avant qu’un chien ne vienne hurler à la mort, accompagné par une trompette en sourdine. mehr lesen / lire plus

Willis Tipps
: November 2017

Mali mit Streichquartett

Das „Kronos Quartet“, ein renommiertes US-amerikanisches Streichquartett, ist nicht nur für seine Einspielungen zeitgenössischer „ernster“ Musik berühmt, sondern auch für seine Kooperationen mit Musikern aus dem Bereich der Weltmusik. Wenn es daher ein Ensemble wie das Trio Da Kali, das zuvor lediglich eine EP veröffentlicht hat, auf ihrem Debutalbum begleitet, muss dieses eine ganz besondere Formation sein. Zum Trio Da Kali gehört Hawa Kassé Mady Diabaté, die zweifellos eine der besten Vokalistinnen Malis ist und deren Vater schon eine westafrikanische Sängerlegende war. Aus Guinea stammt der Ballaphon-Meister Fodé Lassana Diabaté, der schon viele große Namen Westafrikas begleitet hat und hier alles zeigt, was auf dem dem Instrument möglich ist. mehr lesen / lire plus

Milan se souvient de Bert Theis

Illustration : Isola Art Center

« Parce que je n’ai jamais réussi à nager, j’ai décidé de voler. »

Plus de 150 personnes se sont retrouvées ce weekend à Milan pour « garder en vie et retracer l’héritage » de Bert Theis (1952-2016). La rencontre internationale « Per Bert » a été organisée par l’Isola Art Center (IAC) en collaboration avec FM Centro per l’Arte Contemporanea, Frigoriferi Milanesi et Nuova Accademia di Belle Arti (NABA). Si le Mudam présentera début 2019 une rétrospective de l’œuvre de l’« artiste activiste » luxembourgeois, qui travaillait et vivait depuis plus de deux décennies à Milan et qui réalisait ses installations (tant éphémères que définitives) à travers l’Europe et même en Asie ou en Amérique latine, ce colloque d’artistes, de curateurs, de chercheurs, d’étudiants et de militants autour de l’IAC mettait notamment l’accent sur les liens personnels avec Bert Theis et l’inspiration qu’il a pu donner. mehr lesen / lire plus

Théâtre : L’heure des choix

C’est avec « Skylight » que le TOL ouvre sa saison. Une pièce sur les bifurcations que chacun est amené à suivre dans la vie, avec un magnifique rôle de femme.

(Photos : Patricia Peribáñez)

Tout allait bien pour eux, avant. Kyra et Tom travaillaient ensemble, gagnaient beaucoup d’argent dans la restauration et s’aimaient passionnément. Seulement voilà : Tom était marié à Alice, également l’amie de Kyra. Lorsque Alice découvre le pot aux roses, Kyra coupe les ponts brusquement. Elle tourne le dos à une vie bien réglée aux revenus abondants pour partir enseigner à des enfants défavorisés. Et puis quinze ans plus tard, le fils de Tom et Alice vient visiter Kyra. mehr lesen / lire plus

Martin Linster (1956-2017)
: „Politik ass Theater“


De leschte Weekend huet eis déi traureg Noriicht vum Doud vum Martin Linster erreecht. Amplaz vun engem Noruff op e laangjärege Mataarbechter vun eisem Projet drécke mer op dëser Plaz e Portrait vun him aus dem Joer 2004 of. Hien erzielt eis a sengen eegene Wierder, wéi hie säi Beruff a säi Schafe gesäit.



Wie vill duerch d’Stad kënnt, huet de Fotograf Martin Linster bestëmmt scho begéint. De Fotograf vum „Lëtzebuerger Land“, deen ëmmer op der Plaz ass, wann et e politesche Moment ze knipse gëtt, weist elo eng Auswiel vu senge Fotoen aus de leschte Joren.

De Martin Linster war Mëtt den 1990er-Jore Mataarbechter vum woxx-Virgänger GréngeSpoun.

mehr lesen / lire plus

Jean Schoos: Schaarf Munitioun

Am zweete Band vum Jean Schoos senger Saga, déi d’läscht Joer ënnert dem Titel „Den drëtte Schlëssel” ugefaangen huet, gëtt  schaarf geschoss.

Bei engem Nato-Manöver am Oste vum Land gëtt e lëtzebuergeschen Zaldot schwéier blesséiert – an dat obwuel bei sou Exercice just mat blanne Patroune geschoss soll ginn. Wéi duerno de Chalet an deem Zaldote souzen och nach an d’Luucht flitt, huet den Oberleutnant Fischbach vun der Sûreté (dee mer schonn aus dem éischte Band kennen) alt nees e knëfflege Fall op der Box. Intrigen tëscht der Arméi, dem Srel, der Gendarmerie an der Police maachen him d’Liewen net onbedéngt méi einfach. mehr lesen / lire plus

Politique culturelle
 : « Un Arts Council faisant fonction »

Suite à la présentation du « Glossaire et guide des opportunités de financement pour artistes et professionnels de la culture » du Fonds culturel national (Focuna), nous nous sommes entretenus avec son président Jo Kox.

Le nouveau glossaire présenté par le président du Focuna – Jo Kox – n’a pas fait que des heureux dans la scène culturelle. (Photo : privée)

woxx : Quels sont les grands changements dans la politique de subvention du Focuna ?


Jo Kox : En novembre-décembre 2013, quand le nouveau comité directeur du Focuna s’est réuni, nous avons établi une liste des critères selon lesquels nos prédécesseurs avaient distribué leurs subsides. mehr lesen / lire plus

Willis Tipps: Oktober 2017

Venezolanisches Feuerwerk

Die Sängerin Betsayda Machado leitet seit 30 Jahren die Musikgruppe Parranda El Clavo in ihrem kleinen Dorf in der Nähe von Caracas. Die Musiker wurden erst vor kurzem „entdeckt“, gingen zum ersten Mal auf Tour und erregten sofort großes Aufsehen in Amerika. Das Ensemble, bestehend aus 18 SängerInnen und 13 Perkussionisten, hat das Album Loé Loá unter dem Mangobaum des Dorfes eingespielt. Die CD strotzt von Anfang bis Ende vor tropischer Lebensfreude, denn die Nachkommen aufständischer afrikanischer Sklaven fackeln hier im Wechselgesang ein pausenloses Feuerwerk eingängiger Melodien ab. Die instrumentelle Begleitung beschränkt sich auf den Einsatz lokaler Trommeln und Perkussionsgeräte, die aber einen so dichten und komplexen Teppich legen, dass nie das Gefühl entsteht, hier fehlten Akkord- oder Soloinstrumente. mehr lesen / lire plus

Exposition et performances
 : Petit traité de domopoétique


La performeuse Nicole Peyrafitte et le poète Pierre Joris investissent la semaine prochaine la galerie Simoncini, le temps d’une exposition où foisonneront les disciplines artistiques. Coup d’œil en forme d’amuse-bouche sur ce qui attend les visiteurs.

À l’occasion de l’exposition, la galerie Simoncini édite « The Book of U / Le livre des cormorans » de Pierre Joris, traduit et illustré par Nicole Peyrafitte. (Peintures : Nicole Peyrafitte)

« Domopoetic Works », c’est le titre de l’exposition de Nicole Peyrafitte et Pierre Joris qui s’ouvrira le 20 octobre prochain avec une session d’« action painting ». Mais qu’est-ce donc que la domopoétique ? mehr lesen / lire plus

Hervé Le Tellier : Toutes les familles heureuses

Si ce n’était pour l’ellipse qui ouvre et clôt le livre – brodée autour d’une citation du poète mystique persan Jalâl al-Dîn Rûmî : « La blessure est l’endroit où la lumière entre en vous » -, on aurait pu croire à une sorte de testament. Car dans son nouveau livre, le d’habitude si farceur oulipien Le Tellier se livre à son lecteur et raconte l’histoire de sa famille. Celle de son père biologique absent, de son beau-père tout sauf téméraire et surtout celle de sa mère, dont la folie ne semble supportable qu’à partir du moment où elle est cliniquement vérifiée. mehr lesen / lire plus