ROCK: Deux morts et quatre albums

Nés des cendres des mythiques `At The Drive In`, `The Mars Volta` expérimentent les frontières du rock et poussent très loin.

Ramènent le rock progressif dans le présent : The Mars Volta.

Ecouter un des albums de The Mars Volta peut être un supplice. Du moins pour celles et ceux qui n’aiment pas la complexité dans la musique : ça part dans toutes les directions, styles musicaux et techniques différentes s’enlacent pour s’opposer à nouveau juste après et le tout couronné par la voix stridente de Cédric Bixler-Zavala. Une voix d’ailleurs qu’on aime ou déteste, c’est selon. En tout cas, sur certains passages, Monsieur Bixler-Zavala sonne comme un gosse qui vient d’avaler une overdose d’hélium. mehr lesen / lire plus

DAVID MACKENZIE: Spanner auf dem Dach

„Hallam Foe“ versucht auf tragi-komische Weise das Innenleben eines durch den Tod der Mutter verstörten Jugendlichen wiederzugeben.

Über den Dächern entspannt spannen : Hallam Foe.

Hallam Foe (Jamie Bell) ist ein sonderbarer Zeitgenosse. Nach dem mysteriösen Tod seiner Mutter hat sich der schottische Jugendliche zum Einzelgänger, mit sehr eigenwilligem Verhalten entwickelt: Er verkriecht sich am liebsten in sein Baumhaus, spioniert der Nachbarschaft mit dem Fernglas hinterher, zieht die Kleider seiner toten Mutter an und unterstellt Verity, der neuen Frau an der Seite seines Vaters, sie habe etwas mit dem Tod seiner leiblichen Mutter zu tun. Verity, genervt von Hallams Anschuldigungen verführt ihren Stiefsohn. mehr lesen / lire plus

EXPOSITION COLLECTIVE: Art de rire

Ne peut-on traiter des sujets les plus sensibles qu’avec gravité ? Au Casino de Luxembourg de jeunes artistes de toute l’Europe évoquent le racisme, l’insécurité ou la pollution en gardant leur sérieux mais sans hésiter à nous faire sourire.

« Don’t Worry, Be Curious ! » Le titre de la dernière exposition du Casino est une véritable invitation à la légèreté. Au départ, celle-ci n’avait pas vocation à être montrée au Luxembourg. Elle a, en effet, été mise en place dans le cadre d’une manifestation ouverte à des photographes, vidéastes, plasticiens originaires des pays du pourtour baltique, la triennale « Ars Baltica ». C’est la participation de son directeur, Enrico Lunghi, à l’organisation de l’événement qui explique que le Forum d’Art contemporain accueille finalement l’exposition. mehr lesen / lire plus

CONFLIT SOCIAL: Quel gâchis!

La menace de grève des instituteurs ne représente pas seulement l’échec d’un dialogue. C’est aussi le fruit d’une réforme scolaire mal menée, inconséquente et injuste.

Les grèves sont rares au Luxembourg. Il n’empêche que ce pays risque de s’en payer une prochainement, lorsqu’il se repeuplera en septembre. Car les instituteurs sont en colère et cela depuis des mois. Les négociations entre les deux syndicats d’enseignants et le gouvernement ont échoué. Ni le conciliateur, ni le médiateur n’ont réussi à rapprocher les deux parties. La balle est désormais dans le camp du premier ministre, qui devra trancher.

Oui, il faut réformer la manière d’enseigner dans nos écoles. mehr lesen / lire plus

RÉCEPTIONS POLITIQUES: Homard pâle et poivre vert

Boire du champagne sur une terrasse, invité par un parti politique, c’est joindre l’utile à l’agréable. Mais, et cela vaut particulièrement pour les journalistes, gare aux coups de soleil !

Per aspera ad astra. Après avoir enduré la conférence de presse, journalistes et député-e-s dégustent l’apéro, en attendant les félicités culinaires.

Vivement l’été. Dernière séance plénière au parlement, encore quelques déclarations polémiques, quelques conseils de gouvernement minimalistes. Ensuite, ce seront les vacances pour les politicien-ne-s et les journalistes.

Mais avant le grand départ, il reste un rituel à accomplir : les bilans des fractions parlementaires devant la presse, suivis du traditionnel repas convivial avec les journalistes. mehr lesen / lire plus

PHOTOGRAPHIE: Capter le social

Avec Samuel Bollendorff, un des photojournalistes les plus remarqués des dernières années expose au Luxembourg.

Un pas en avant suffit, et vous voilà plongé dans l’aventure. En ouvrant la porte de l’exposition qui se déroule à l’abbaye de Neumünster, les portes du monde – d’un monde souvent caché – s’ouvrent sans peine pour chaque visiteur. Le thème : la Chine. Mais pas celle de la globalisation, ni celle des jeux olympiques et même pas celle des répressions anti-tibétaines : celle de tous les jours.

Samuel Bollendorff est un homme assez petit, porte une barbe et possède un de ces regards hypnotisants et hypnotisés comme l’ont d’habitude les passionnés. mehr lesen / lire plus