100,7 : un communicant à la tête de la radio publique ?

Alors que le silence régnait autour de qui pourrait prendre la direction de la radio publique et que les spéculations les plus folles circulaient, les collègues du Wort viennent apparemment de lever le voile en annonçant le nom de Marc Gerges.

Journaliste devenu communicant, Marc Gerges incarnera donc la radio publique de l’ère Bettel. Diplômé de l’université de Montpellier et de l’École supérieure de journalisme de Paris, il est passé du Lëtzebuerger Land au Quotidien, où il a été rédacteur en chef adjoint. Puis il quitte le journalisme pour s’adonner au métier – sûrement plus lucratif – d’expert en communication, en devenant vice-président de la com chez Luxair, un poste qu’il quitte en 2011 pour faire une brève tournée chez Maison Moderne (éditeur entre autres de Paperjam), avant de voler de ses propres ailes avec sa boîte Gerges sàrl jusqu’en 2016, moment où il retrouve son ancien patron Luxair.

La question qui se pose est : est-il vraiment la bonne personne pour calmer les vagues qui font valser la radio socio-culturelle depuis le départ précipité de Jean-Paul Hoffmann l’année dernière, voire depuis la nomination de Laurent Loschetter, le proche du premier ministre et ministre des Médias, à la présidence du conseil d’administration ? En tout cas, ce nouveau job ne sera pas de tout repos, une réforme de la radio étant annoncée et le rapport calamiteux de l’European Broadcasting Union – doutant des moyens de la radio pour maintenir son indépendance politique – résonnant encore aux oreilles de l’équipe.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.