Greenpeace : recommandation électorale très sélective

Prendre l’écologie et le climat comme critère principal lors du vote aux élections européennes, cette recommandation de Greenpeace ne surprend guère. Mais la manière dont l’ONG en déduit pour qui il convient de voter est discutable.

Pour « éviter les pires effets de la crise climatique », il faut que l’Union européenne prenne « des mesures radicales et ambitieuses ». Voilà pourquoi, dans un communiqué de ce mercredi, Greenpeace Luxembourg estime que « ces prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir ». Et lance un « appel à tous les citoyen-ne-s luxembourgeois-e-s » : « Utilisez votre droit de vote le 26 mai et ne votez que pour des candidats véritablement attachés à la protection du climat et à un avenir durable ! »

Quel-le-s sont les candidat-e-s à remplir cette condition ? Greenpeace renvoie aux comportements des partis durant la législature passée du Parlement : « Les groupes plutôt conservateurs et libéraux du Parlement européen ont bloqué une politique environnementale et climatique avancée, tandis que les partis écologistes et certains représentants sociaux-démocrates sont beaucoup plus ouverts et tournés vers l’avenir en termes de politique énergétique, climatique et environnementale. » Le message est clair : faites vos croix à côté des candidat-e-s de Déi Gréng et éventuellement du LSAP.

Des écologistes dans d’autres partis

Présenté ainsi, le raisonnement de Greenpeace peut convaincre. Mais il occulte tout d’abord le fait qu’au Parlement européen, les groupes votent rarement en bloc, et que beaucoup dépend du parti national duquel fait partie un-e député-e, voire de ses opinions personnelles. Ainsi, par le passé, des politiciens comme Georges Bach (CSV) ou Charles Goerens (DP) ont pu défendre des positions bien plus écologistes qu’un Robert Goebbels (LSAP).

Ensuite, certaines listes luxembourgeoises n’ont jamais eu de député-e-s – difficile donc de les écarter comme le fait Greenpeace. Ainsi, la toute nouvelle liste Volt s’affiche comme très attachée à la cause environnementale, tout comme le parti pirate et le parti communiste. Quant au parti Déi Lénk, son groupe au Parlement européen est souvent divisé sur les sujets environnementaux. Mais au Luxembourg, son programme électoral tout comme ses positionnements montrent une grande sensibilité par rapport à la crise environnementale et climatique.

Les programmes, ça compte aussi !

Alors, est-il judicieux de baser une recommandation de vote sur le seul comportement passé d’un parti ? Notre analyse des programmes électoraux en matière de protection du climat (« Ça chauffe pas assez ! ») ne permet en tout cas pas de confirmer la recommandation sélective de Greenpeace. Effectivement le LSAP, traditionnellement timide sur ce sujet, s’affiche comme assez engagé. Mais les revendications de Déi Gréng ne sont pas forcément plus ambitieuses que celles de Volt, du parti pirate ou de Déi Lénk. Étant entendu qu’il est toujours plus facile de se montrer ambitieux quand on est dans l’opposition.

Notons que le Mouvement écologique a fait le choix de soumettre une série de questions programmatiques aux listes se présentant au Luxembourg (analyse sur online-woxx : « Ja zu Öko-Europa, aber »). Une approche qui est également limitée et qui n’a pas donné de résultat clair, mais qui paraît moins simpliste que celle de Greenpeace. Non pas que le comportement du groupe politique au Parlement ne soit pas à prendre en considération, mais cela ne peut être qu’un élément parmi d’autres.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.