TURQUIE: « Une période pleine d’espoir »

En marge d’une rencontre entre journalistes turcs et luxembourgeois qui s’est déroulée cette semaine, nous nous sommes entretenus avec l’une d’entre eux, Burcu Bingöl, journaliste au quotidien écosocialiste Bir Gün. L’occasion d’évoquer le vaste mouvement de résistance en cours déclenché par l’affaire du parc Gezi.

« La mode auprès des jeunes est à nouveau à la politique. Et c’est une bonne mode ! », estime Burcu Bingöl qui se réjouit de la prise de conscience des Turcs en général et des plus jeunes en particulier.

woxx : On peut imaginer qu’un journal tel que Bir Gün se sente comme un poisson dans l’eau dans le contexte actuel des manifestations. mehr lesen / lire plus

Genres d’enfants

(dv) – Sujet tabou s’il en est, le député vert Claude Adam a abordé l’épineuse question des enfants trans’ et intersexes dans une question parlementaire adressée à la ministre de l’Education nationale Mady Delvaux-Stehres. Il y fait référence au rapport alternatif élaboré par différentes ONG et intitulé Radelux, suite à la publication des troisième et quatrième rapports relatifs aux droits de l’enfant et dans lequel le gouvernement adoptait un certain nombre de mesures. Or, la question des enfants dont l’identité de genre n’est pas définie, ou qui ne se reconnaissent pas dans celle qui leur est attribuée, n’y est pas abordée. mehr lesen / lire plus

Le mariage, l’adoption et pas de manif

(dv) – Le Conseil d’Etat était allé plus loin que ce sur quoi les coalitionnaires semblaient s’être accordés : lorsqu’il avisa favorablement le projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, il se prononça en faveur de l’adoption « plénière » et non seulement « simple ». Rappelons qu’à la différence de l’adoption simple, l’adoption plénière rompt définitivement les liens juridiques entre l’enfant et ses parents biologiques. Et cette modification fut adoptée (si l’on peut dire) mercredi dans la commission parlementaire de la Justice. Néanmoins, la commission a retenu une nuance concernant l’adoption par des couples homosexuels : l’enfant adopté doit provenir d’un pays où ce genre d’adoption est également reconnu par la loi. mehr lesen / lire plus

BOMMELEEËR, SREL, ETC…: Boules de neige

Les révélations et les mensonges s’enchaînent. A l’image de la nitroglycérine, les affaires du Bommeleeër et du Srel font exploser la coalition gouvernementale.

Paroles contre paroles. Lorsque l’on en arrive à ce point, c’est que les dents de rouage commencent à s’entrechoquer. Si, pour des raison liées aux délais d’impression, nous sommes encore dans l’impossibilité de reporter ce qu’il s’est dit lors de l’audition de la juge d’instruction Doris Woltz ce jeudi après-midi, il est ressorti cette semaine que plusieurs acteurs de l’affaire Bommeleeër/Srel n’ont d’autre d’issue que le mensonge. Partie de poker les nerfs tendus. On en vient à songer à l’affaire Cahuzac, lequel tenta le tout pour le tout, mentant avec obstination, faute d’autre échappatoire, dans l’espoir de s’en sortir. mehr lesen / lire plus

L’Etat discrimine

(dv) – « Le droit européen est ma passion depuis toujours. » C’est en ces termes que l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur François Biltgen (CSV) avait évoqué son départ du gouvernement pour un poste à la Cour de justice de l’Union européenne. Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa passion vient de lui jouer un bien mauvais tour. Ce jeudi, la même cour a rendu public son arrêté opposant 700 parents d’élèves et les syndicats à l’Etat sur l’aide financière aux étudiants. Le point de litige concernait la « clause de résidence ». En clair, pour pouvoir jouir de cette aide, l’étudiant doit résider au Luxembourg, ce qui en exclut d’office les étudiants frontaliers. mehr lesen / lire plus

Grève dans l’enseignement : faute de combattants ?

(dv) – La conférence de presse est annoncée pour ce vendredi, soit une bonne journée après la clôture de ce numéro du woxx : les deux syndicats enseignants SEW et Apess y annonceront s’ils vont finalement entamer une grève ou non. A l’heure où vous lirez ces lignes, vous en saurez évidemment bien plus. Nous ne pouvons que nous appuyer sur les rumeurs qui circulent et selon lesquelles le quorum de 50 pour cent d’enseignants prêts à faire grève n’aurait pas été atteint. Il est vrai que les deux syndicats ont éprouvé les plus grandes difficultés à mobiliser dans ce sens. Les raisons en sont multiples : les deux plus petits syndicats de l’enseignement n’ont pas reçu le support, c’est le moins que l’on puisse dire, des deux plus grands que sont le SNE et la Féduse (affiliés à la CGFP). mehr lesen / lire plus

CARGOLUX / QATAR: Dans quel monde vivent-ils ?

En publiant un rapport douteux, le gouvernement démontre qu’il ne peut que difficilement s’expliquer sur le fiasco qatari.

(Photo: Omar Chatriwala / Flickr)

Ils sont arrivés à trois. Sûrs d’eux comme il se doit lorsque l’on trône au sommet. Ils sont venus expliquer l’inexplicable. Les deux dauphins du premier ministre, Luc Frieden et Claude Wiseler, en bons premiers de la classe, jouent leur rôle. Frieden tente de se montrer affable, Wiseler recherche son sourire de gendre idéal. Le troisième, Didier Mouget, associé de PriceWaterhouseCoopers (PWC), présente le « travail d’envergure » destiné à dédouaner le gouvernement. Ainsi que sa propre boîte, par ailleurs… Car voilà, chers gueux, ce sont trois chevaliers blanchis qui vous le proclament : tout le monde a fait son travail avec professionnalisme et pour le bien commun. mehr lesen / lire plus

Une société luxembourgeoise pas très nette

(dv) – Une des spécialités « industrielles » du Luxembourg est l’accueil de sociétés dont très souvent la présence physique sur le territoire se limite à une boîte postale. Et dans ces boîtes se cachent souvent de vrais, de gros filous. C’est par exemple le cas de l’Agricultural Company Sierra Leone Ltd. (SAC), qui est une filiale de SOCFIN, une société enregistrée au Luxembourg et contrôlée par le Français Vincent Bolloré (ami de Sarkozy) et le Belge Hubert Fabri. Au Sierra Leone, ces hommes d’affaires ne font pas dans la dentelle. C’est l’ASTM (Action Solidarité Tiers Monde) qui, par voie de communiqué de presse, a rendu public cette semaine les forfaitures de cette société. mehr lesen / lire plus

Demandeurs d’asile à la baisse

(dv) – Les statistiques d’avril concernant les demandeurs de protection internationale viennent de paraître. Ce qui saute aux yeux, c’est une baisse sensible des demandes par rapport aux deux années précédentes. A titre d’exemple : alors qu’elles étaient de 195 en avril 2012, seules 91 ont été déposées en avril de cette année. Des chiffres toutefois en hausse par rapport à 2008, 2009 et 2010. Presque la moitié d’entre elles (43) émanent de pays européens (l’Albanie en tête avec douze demandes) et 29 proviennent d’Afrique (dont six pour la Tunisie et la Libye). Mais quelques-unes viennent également de régions en crise comme l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan et la Syrie. mehr lesen / lire plus

COMPÉTITIVITÉ: Homo homini lupus

Tout le monde contre tout le monde. Cela pourrait être la devise de l’Union européenne qui érige la compétitivité en valeur absolue. Au Luxembourg, l’OGBL affûte ses armes pour faire face à ce veau d’or.

Tous dans l’arène ! Pour la plus grande gloire de l’empire du capital, les citoyens européens sont appelés à s’entretuer sur le champ de bataille économique.

A deux jours du débat à la Chambre sur la « compétitivité », l’OGBL a pris la parole. Et son président, Jean-Claude Reding, s’est lancé dans une grande opération de détricotage de la vulgate néolibérale. En revenant aux origines, ou du moins l’un de ses jalons les plus récents, de la dénommée « stratégie de Lisbonne ». mehr lesen / lire plus

Ecole : les autres voix

(dv) – Après les enseignants, c’est au tour des autres grands concernés de la réforme du lycée de se manifester. Pas moins de quatre organisations de jeunes, d’étudiants et de lycéens (Acel, CNEL, Parlement des jeunes et l’Unel) ainsi que la Fapel (Fédération des parents d’élèves) se sont fendues d’un communiqué de presse commun. De toute évidence, elles ne semblent pas se situer sur la même longueur d’onde que la Délégation nationale (DNL) qui représente les intérêts des enseignants et le font savoir : « Les intérêts des élèves, étudiants et parents d’élèves, c’est nous qui les représentons et nous n’accepterons pas que les quelques bons éléments innovateurs qui restent à ce jour dans le projet de loi soient remis en question dans les prochains mois. » A leurs yeux, le projet de loi constitue « un premier pas dans la bonne direction », même s’ils regrettent son manque d’ambition. mehr lesen / lire plus

La coupe est pleine

Après des années d’absence de dialogue social et de revendications patronales éhontées, les syndicats du bâtiment se préparent à la grève.

Ce n’est un secret pour personne : le secteur du bâtiment est particulièrement dur. Pas uniquement parce que le travail y est éprouvant. Mais aussi parce que le patronat n’y va pas de main morte quand il s’agit de tirer un maximum de profits des travailleurs. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit allé jusqu’à payer l’institut TNS-Ilres pour un sondage réalisé dans des conditions douteuses (ouvriers interrogés sur leur lieu de travail) l’année passée afin de faire croire à l’opinion publique que les travailleurs s’y sentiraient comme des oeufs en gelée. mehr lesen / lire plus

SONDAGES: Superficiel

Le Wort gratifie à nouveau ses lecteurs de son sondage ambigu. En choisissant des critères apolitiques, le quotidien n’informe sur rien, à part sur sa volonté de vendre du papier.

Si l’on veut bien accorder un minimum de crédit au dernier sondage TNS-Wort, le crépuscule du dieu de Capellen s’annonce. Le champion toutes catégories des sondages et suffrages ne serait plus que deuxième au niveau de la « compétence » et troisième en termes de « sympathie ». Encore faudrait-il prendre au sérieux ce sondage : que signifie « compétence » ? Compétence à « gérer un dossier » ? Compétence à maîtriser les questions techniques ? Compétence à communiquer ? Compétence à donner l’impression d’être compétent ? mehr lesen / lire plus

Le luxembourgeois vivant

(dv) – La langue luxembourgeoise est loin de s’éteindre. Ce sont les résultats du dernier recensement (2011) qui le prouvent. Dans ce petit Babel qu’est le Luxembourg, où les non-Luxembourgeois-e-s constituent presque la moitié de la population totale, 70 % des personnes recensées (323.557 pour être exact) ont affirmé parler la langue de Dicks. La deuxième langue sur le podium est le français (55,7 %), suivi de l’allemand (30,6 %), tandis que le portugais (20 %) suit de près l’anglais (21 %). Parmi les étrangers utilisant le plus souvent le luxembourgeois, on retrouve les Allemands et les Néerlandais, ce qui est peu étonnant vu la proximité entre langues germaniques. mehr lesen / lire plus

PREMIER MAI: En avant !

Le monde du travail et la société tout entière font face à l’organisation d’une nouvelle société qui leur est hostile. Aux syndicats de sonner l’alarme.

« La Grèce est le laboratoire dans lequel sont testés les différents poisons », écrit le secrétaire général du Landesverband Jean-Claude Thümmel dans le « Signal » du 12 avril. Cette grille de lecture est de plus en plus partagée. La Grèce est à l’Europe ce que l’Argentine fut à l’Amérique latine. Rien de neuf sous le soleil, le FMI, bras institutionnel du grand capital, est un apprenti sorcier. Les remèdes sont toutefois toujours les mêmes : il ne s’agit pas uniquement de baisser graduellement salaires, pensions et prestations sociales afin d’augmenter les marges bénéficiaires du grand patronat. mehr lesen / lire plus

CRISE/PLACE FINANCIERE: « Mir sin eis all eens »

Cette semaine, la désormais traditionnelle table ronde du woxx et de RTL-Radio a convié des acteurs politiques pour débattre de l’avenir de la place financière et de l’économie luxembourgeoise dans un contexte de crise. Petit compte rendu de la soirée.

Tous d’accord ? Alors que le premier ministre répète souvent son malaise face à une place financière hypertrophiée, Luc Frieden, Etienne Schneider et Xavier Bettel semblent vouloir la faire grossir davantage. Seul Claude Turmes préfèrerait la réorienter vers l’économie réelle.

Le Luxembourg n’est pas une île, mais reste néanmoins une place financière de réputation mondiale. Pour l’instant du moins. Car depuis l’affaire chypriote, la foi dans la quasi-intangibilité de la place en a pris un coup. mehr lesen / lire plus

Bombe a retardement

(dv) – Une bombe après l’autre et c’est retentissant : dans le cadre des affaires Srel (service de renseignement) et « Bommeleeër », qui s’entrelacent graduellement, RTL a affirmé hier qu’en janiver 2006, le premier ministre Jean-Claude Juncker et Luc Frieden, qui était alors ministre de la Justice, auraient été informés par l’ancien chef du Srel, Marco Mille, et son « numéro 3 », Frank Schneider, des liens entre une branche du réseau « Stay behind » et les attentats à la bombe des années 1980. Cette réunion aurait par ailleurs pu être enregistrée, notamment à l’aide de la fameuse montre truquée utilisée lors de l’entretien Juncker/Mille en 2007. Mais les révélations vont encore plus loin : l’ancien président de la Cour des comptes, Gérard Reuter, a affirmé que le Srel lui aurait payé son logement à Bascharage et que le loyer continuerait d’être payé par la société Sandstone, dirigée par Schroeder. mehr lesen / lire plus

RÉFORME DU LYCÉE: Vaches sacrées

Un zeste de réforme, le retrait d’une autre, le tout chauffé tièdement. La réforme du lycée est énigmatique : quelques pas en arrière, quelques semi-concessions, mais rien ne change fondamentalement. Le plat ne tue pas, mais l’on s’interroge sur son contenu.

Les vaches sacrées n’existent pas qu’en Inde,
mais aussi dans l’école luxembourgeoise.
Superstition ou tradition,
il s’agit de respecter la vache « redoublement »,
« sélection classique/technique », « note chiffrée ».
Un polythéisme en accord avec une société de caste.

On dit souvent que l’école est le reflet de la société. Cela tombe bien, car l’époque que nous traversons contient tous les éléments que l’on retrouve dans l’enseignement : angoisse, névrose et frustrations à la pelle. mehr lesen / lire plus

CHÔMAGE: Don Quichotte contre Don Juan

La réforme de l’Adem traîne des pieds tandis que le chômage ne cesse de croître. Reste à savoir si cette réforme constitue l’alpha et l’oméga dans la lutte pour l’emploi.

Les années de la Grande Dépression et ses files interminables de chômeurs. Une perspective actuelle ?

Pour l’instant, la nouvelle directrice désignée de l’Adem (Agence pour le développement de l’emploi), ne désire pas s’exprimer publiquement. Elle préfère attendre la mi-avril, date à laquelle elle prendra officiellement ses fonctions, pour indiquer les grandes lignes de sa politique. On comprend que l’Adem se montre particulièrement prudente. Car elle n’a pas bonne presse, c’est le moins que l’on puisse dire. mehr lesen / lire plus

DROITS DES FEMMES: Loin du compte

Le Conseil national des femmes du Luxembourg est revenu sur un grand nombre de chantiers destinés à améliorer la condition féminine. Et accuse les ratés et les retards.

C’est ce qu’on appelle du travail de presse : un beau classeur distribué aux journalistes, compartimentant proprement les divers sujets abordés, y compris des détails qui n’ont pas pu être évoqués lors de la prise de parole en conférence. Un travail utile au vu du nombre de sujets mentionnés lors de la conférence de presse du Conseil national des femmes du Luxembourg (CNFL). En substance, le CNFL a établi la liste des thématiques en suspens, des réformes législatives promises de longue date, mais qui ne font qu’empoussiérer les tiroirs ministériels, sans oublier les ratés et les occasions manquées. mehr lesen / lire plus