Electropop : Code : Quantum


À mi-chemin entre beats electro soutenus et mélodies rock plus feutrées, Quantum Dot marche sur les traces de ses aînés Hal Flavin ou bien encore Say Yes Dog. Le groupe sort son premier album « Deschooling Society » ce samedi aux Rotondes. Entretien avec Philippe Walter, guitariste de la formation.

La nouvelle génération de l’electropop à la luxembourgeoise : Quantum Dot. (Photo : Quantum Dot)

La nouvelle génération de l’electropop à la luxembourgeoise : Quantum Dot. (Photos : Quantum Dot)

Quelles sont les origines de Quantum Dot ?


Le groupe a été créé à Bruxelles où nous étudions tous les trois, mais nous nous connaissons déjà depuis le lycée. À l’époque, nous jouions dans divers groupes, et c’est à Bruxelles que l’idée nous est venue de nous mettre ensemble. mehr lesen / lire plus

ALTERNATIVE COUNTRY: Tissage de rock

Depuis la dissolution de 16 Horsepower au début des années 2000, David Eugene Edwards étanche sa soif musicale à travers ce qui ne devait être qu’un projet : Wovenhand.

Puise son blues dans les eaux boueuses du bayou : David Eugene Edwards.

Au départ, il y avait 16 Horsepower, groupe de country-folk alternatif typique des années 1990 au même titre que Sparklehorse ou encore Lambchop. Mouvance musicale qui faisait autant écho à l’indie rock qu’aux racines plus profondes du rock américain comme la country, le blues ou bien encore le gospel. Formé en 1992 par David Eugene Edwards et le bassiste Pascal Humbert, le groupe enchaînera quatre albums, dont un « Low Estate » fondateur en 1998 qui définira la trajectoire empruntée par Edwards tout au long de sa carrière : un rock sombre qui puise ses racines au fin fond des eaux boueuses du bayou. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Songes d’une nuit d’été

C’est la fin de l’été et il vous reste encore un peu d’énergie après avoir écumé les nombreux festivals européens ou après vous être doré la pilule au soleil ? Le festival Last Summer Dance vous propose une dernière occasion de vous remplir les oreilles de musique tout en vous cultivant.

Plus qu’un festival de musique, le Last Summer Dance se veut aussi une grande réunion en plein air pour se rencontrer autour de thèmes écologiques et politiques. (photo: Svenia Schreiner)

Comme chaque année, les festivals estivaux luxembourgeois se suivent à un rythme effréné de juin jusqu’à septembre. Alors que les mastodontes du genre tels que le Rock-a-Field ou bien encore le Food for Your Senses ont déjà eu lieu et préparent d’ores et déjà leur édition 2015, le Last Summer Dance, comme son nom l’indique, est probablement l’une des dernières occasions de danser sous les rayons du soleil – puisqu’il se déroulera ce samedi 30 août. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Souvenirs, souvenirs…

C’est l’été et les festivals fusent de part et d’autre afin de réunir les aficionados de musique comme les moins connaisseurs, lors de grands-messes musicales modernes. Quand la plupart des festivals misent sur la nouveauté, Beaufort Rock Classics, comme son nom l’indique, parie sur les gloires d’antan.

Highlight de la cuvée 2014 : Patti Smith.
(© Beni Köhler)

Les festivals sont en plein essor sur le territoire luxembourgeois, chacun avec ses spécificités : entièrement luxembourgeois, grosses têtes d’affiche ou bien encore découverte. Chacun revendiquant son credo avec plus ou moins de réussite. Beaufort a décidé de parier sur le classic rock. Un genre qui réunit aussi bien les artistes du passé que les artistes plus modernes qui offrent un style de rock classique forgé pour les ondes radiophoniques. mehr lesen / lire plus

METALCORE: La haine

Ce mercredi 25 juin, les Américains de Hatebreed viendront dépoussiérer les conduits auditifs des amateurs de metal et de hardcore dans l’enceinte de la Kulturfabrik.

Alors, on pogote…

Derrière ce patronyme évocateur, qui ne laisse que très peu de doutes sur la nature du projet, se cachent le leader charismatique qu’est le chanteur Jamey Jasta, le bassiste Chris Beattie, le guitariste Wayne Lozinak, accompagnés actuellement par le guitariste Frank Novinek et le batteur Matt Byrne. Hatebreed fait partie des précurseurs de la vague métallique du hardcore, que l’on appelait autrefois New-School Hardcore, car elle mélangeait la brutalité du metal avec la furie des sons hardcore et une attitude résolument punk. mehr lesen / lire plus

HARDCORE/METAL: L’architecture du bruit

Les amateurs de hardcore et metal moderne en auront pour leur argent, avec Architects qui viennent tout juste de sortir leur cinquième album « Lost Forever/Lost Together ».

Constructeurs d’ultraviolence sonique durable : Architects.

Formé en 2004 par les frères jumeaux Dan Searle à la batterie et Tom Searle à la guitare et accompagné par le chanteur Matt Johnson, le bassiste Tim Lucas ainsi que le guitariste Tim Hillier-Brooks, le groupe Architects est connu pour son mélange de hardcore moderne agrémenté de mélodies plus accessibles. Un style qui a été initié par les cadors tels que Poison the Well à la fin des années 1990. mehr lesen / lire plus

GOTHIC ROCK: No mercy

Pour fêter dignement leur trentième anniversaire de carrière, les Britanniques des Sisters of Mercy reviennent fouler les planches de la Rockhal afin de faire danser les fans de musique gothique et industrielle.

Personnage culte de la scène gothique sans le vouloir : Andrew Eldritch des Sisters of Mercy.

The Sisters of Mercy est né de la réunion de Gary Marx à la guitare et d’Andrew Eldritch à la batterie au coeur de la ville de Leeds à la fin des années 1970. La légende veut qu’ils aient créé le groupe afin d’entendre leur musique passer à la radio. Leur nom est tiré de la même chanson de Leonard Cohen sortie sur la bande originale du film de Robert Altman « McCabe & Mrs. mehr lesen / lire plus

ROCK ‚N‘ ROLL: Point d’hésitation

Que peut-on dire sur la bande de Trent Reznor qui n’ait pas déjà été dit en vingt-cinq années de carrière ? Le groupe Nine Inch Nails a déjà été l’objet de tous les superlatifs positifs comme négatifs au cours d’une carrière des plus grandiloquentes que le rock’n’roll ait connues depuis les années 1990.

Une rare prise de vue : Nine Inch Nails en travail d’équipe.

Connu autant pour sa musique hors du commun que pour son aspect esthétique ultraléché et provocateur qui aura valu au groupe d’être censuré maintes fois par MTV dans les années 1990, avec son rock écorché aux beats électroniques et à l’esthétique industrielle, Nine Inch Nails fait partie de ces groupes qui se sont faits la voix d’une génération. mehr lesen / lire plus

SKA/REGGAE: La vache qu’Irie

Heidelberg n’est pas forcément la première ville à laquelle on pense quand on évoque les mots reggae et ska, mais les neuf furieux de Irie Révoltés ont décidé de changer la donne.

Engagés, mais pas enragés : Irie Révoltés.

L’Allemagne n’a jusqu’à présent jamais été le pays de prédilection du ska et du reggae. Même si Peter Fox et ses Gentlemen ont accédé aux rangs de superstars avec leurs sonorités dancehall, le ska a eu plus de mal à s’intégrer dans le haut des charts teutons. C’était bien sûr sans compter sur la pugnacité des Irie Révoltés qui depuis presque une quinzaine d’années proposent une musique influencée par le punk, le ska et le reggae en y ajoutant une touche pop non négligeable. mehr lesen / lire plus

INDÉ/SPOKEN WORD: Les nouveaux fauves

Le phénomène parisien Fauve va investir les murs de la Rockhal ce samedi, afin de distiller son mélange de rock indé et de « spoken word » en français.

Comme tous les hipsters depuis Prince, ceux de Fauve préfèrent se la jouer mystérieuse et se cachent derrière un symbole.

Mélanger rock indé et « spoken word » – ce qui paraît improbable sur papier a pourtant fait des ravages au cours des deux dernières années dans le petit monde de la musique underground française au cours de l’année 2013. Le collectif Fauve se crée en 2010 autour de Quentin Postel, Pierre Cabanettes, Simon Martellozo aux micros, Stéphane Muraire aux instruments et du vidéaste Nicolas Dardillac. mehr lesen / lire plus

PUNK: Une année poubelle

L’année 2014 commence sur les chapeaux de roues directement avec le concert de punk-rock, le 2 janvier au Soulkitchen, des Français de Guerilla Poubelle, des Britanniques de Great Cynics et des petits jeunes Luxembourgeois de All the Way Down.

Poubelle la vie…

Guerilla Poubelle est sans conteste l’un des secrets les mieux gardés de l’underground punk français – avec tout ce que cela comporte comme paradoxes. Entre des vidéos sur Youtube qui cartonnent avec plus d’un million de vues et un sens de la débrouille à travers leur plateforme Guerilla Asso, qui prône les concerts et les albums à petit prix et la replantation des arbres utilisés pour le pressage des cahiers de leurs albums, les punks des années 1970 en perdraient presque leur crêtes. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Un pour tous !

Avec la fin définitive de l’été, la saison des festivals semble être terminée. Pourtant, un petit village gaulois résiste toujours à la tendance : la ville de Tucquegnieux en Meuse qui propose le « Tout pour tous » – un festival à la programmation musclée.

Martiaux, punk et culte : Parabellum.

Alors que les journées se font de plus en plus courtes et que les baromètres commencent tout doucement à déprimer, il est dur de penser à la folie des festivals estivaux qui submergent l’Europe de mai jusqu’à septembre. Cependant, le festival « Tout pour tous », sixième du nom, se prépare à un nouvel assaut sur nos tympans à la mi-octobre avec une affiche qui risque bien de réveiller celles et ceux qui s’étaient déjà mis en hibernation. mehr lesen / lire plus

INDIE-ROCK: Go with the Flow

Artaban, c`est tout d`abord l`histoire de deux frères passionnés de musique depuis l`enfance et qui décident de laver leur linge en famille. Entretien avec ce dernier, Max Nilles, avant la sortie de leur second album « Flow ».

woxx : Quelles sont les origines d`Artaban ?

Max Nilles : Mon frère Charles et moi avons toujours écouté beaucoup de musique. Après nos études et notre retour au Luxembourg, nous avons créé Artaban en 2006 en tant que duo tout d’abord, avant de faire nos premiers concerts en 2007.

Quelles sont les influences du groupe ? Vos inspirations tant musicales que cinématographiques vu votre nom tiré de la série des films « Fantomas » ? mehr lesen / lire plus

INDIEROCK: Les dieux du Post

« God Is an Astronaut » sont de retour au Luxembourg après une première venue remarquée lors du festival Out of the Crowd en 2009. Ils investiront cette année la Rockhal avec en poche leur nouvel album « Origins » et un line-up remanié qui montre une nouvelle facette musicale de la formation.

Le post-rock sans climax ?
Si, ça existe chez « God Is an Astronaut ».

Formé par les frères jumeaux Torsten et Niels Kinsella dans la petite ville de Glen of the Downs en Irlande en 2002, le duo s’adjoint rapidement les services de Noel Healy derrière les fûts avant de sortir dans la foulée leur premier album « The End of the Beginning » sur leur propre label Revive Records. mehr lesen / lire plus

FOLK: Le loup et l’agneau

Trois semaines au compteur et l’ambiance des Congés annulés ne faiblit pas, avec une programmation de toujours aussi bonne qualité. La preuve : après la venue de Cloud Boat ou bien encore de Woods la semaine passée, il faudra compter ce dimanche avec la venue de House of Wolves et son folk intimiste.

Traduisez Villalobos en anglais et vous obtiendrez House of Wolves, qui passera à Luxembourg dans le cadre de sa première tournée européenne.

En ce dimanche 25 août, l’ambiance risque de devenir plus cotonneuse qu’à l’accoutumée à l’Exit07, avec la venue du singer-songwriter de Portland Rey Villalobos. Sa musique folk éthérée tient plus de la douceur du pelage d’un agneau que de la bestialité des loups à laquelle fait référence son pseudonyme, House of Wolves, qui se trouve être la traduction littérale de son nom. mehr lesen / lire plus