REFORM DES JAGDGESETZES: Jäger und Gejagte

Konfrontiert mit harter Kritik, schalten die Jäger auf stur. Doch ihre Ablehnung aller Reformansätze könnte am Ende die Existenz der Freizeitjagd in Frage stellen.

Die Freude der Jäger über den Beginn der neuen Jagdsaison ist getrübt, sind sie doch selber ins Kreuzfeuer der Kritik geraten. Ende Oktober sorgte ein Bild, das eine erlegte trächtige Wildsau mit daneben liegendem Fötus zeigt, für Aufregung. Die Jägerföderation konterte, indem sie das Foto als Fälschung bezeichnete. Das Bild stammt jedenfalls von einem deutschen Verlag, wurde also wohl nicht in Luxemburg aufgenommen.

Unbestreitbar dagegen ist der Erfolg einer Aktion der JagdgegnerInnen zum Schutz des Rotfuchses. Am vergangenen Dienstag überreichten VertreterInnen einer satirischen Wochenzeitung und zweier Tierschutzorganisationen Umweltminister Lucien Lux eine Petition mit über 8.000 Unterschriften. mehr lesen / lire plus

EDUCATION: Désorientation scolaire

Les conflits entre le corps enseignant et le ministère se multiplient. Le SEW lui reproche de voir très grand sans se doter ni des moyens conséquents, ni d’une méthodologie claire.

„Nous n’allons évidemment pas évoquer le sujet de la tâche des enseignants“. Monique Adam, présidente du Syndikat Erzéiung a Wëssenschaft (SEW) de l’OGBL, a le sourire en coin lorsqu’elle prononce cette phrase. Ce mardi, son organisation a réuni la presse pour dire ce qu’elle pense de certaines réformes émanant du ministère de l’éducation nationale (MEN). Et elle n’a même pas eu besoin d’évoquer l’épineux dossier de la tâche de l’enseignant (l’intersyndicale devait rencontrer la ministre le soir même) pour tirer à boulets rouges sur d’autres facettes de la politique du MEN: budget de l’éducation, socle de compétences et nouveau cadre pour l’enseignement secondaire technique (EST). mehr lesen / lire plus

LUXEMBURG 2007: Erleben statt Erziehen

Eine bisher wenig bekannte Komponente des Kulturjahres 2007 ist das Kinder- und Jugendprogramm, obwohl es neben der Großregion zu den Prioritäten gehört. Was es damit auf sich hat, erklärt Laura Graser, die Verantwortliche des Programms.

Alles für die Jugend: Laura Graser in der (fast) fertiggestellten Rotonde. (Foto: woxx)

woxx: Warum braucht das Kulturjahr ein Jugendprogramm?

Laura Graser: Ich würde nicht behaupten, dass es sich um ein getrenntes Programm handelt. Es ist eher so, dass das Kinder- und Jugendprogramm einer der Schwerpunkte des Kulturjahres ist. Das heißt, neben der grenzüberschreitenden Arbeit, die von Anfang an eine der Prioritäten des Kulturjahres war, liegt der Akzent auf der Jugendarbeit. mehr lesen / lire plus

SACHA BARON COHEN: Borat

En utilisant le masque d’un reporter kazakh, dénommé Borat, le comique anglais Sacha Baron Cohen, fait éclater les préjugés de notre société.

Quand le clash des civisilations se produit dans votre salle à manger, mieux vaut en rire qu’en pleurer.

Cette fois, George Bush ne pourra pas se réfugier derrière sa lutte anti-terroriste pour empêcher de nuire Sacha Baron Cohen, le comédien anglais qui se cache derrière le politiquement très incorrect personnage de Borat dans le film du même nom. Et les remous diplomatiques suscités au Kazakhstan et aux Etats-Unis ne font qu’attiser un peu plus la curiosité d’un public ravi de pouvoir rire méchamment des blagues racistes et des gags excessivement vulgaires de la comédie de l’année. mehr lesen / lire plus

WOODY ALLEN: Scoop

Woody Allens neue Filme sind selten wirklich überraschend: Die Konstellationen der Figuren sowie die Mätzchen und Manierismen des „Stadtneurotikers“ sind typisch. Trotzdem ist ihm mit „Scoop“ wieder ein rundes unterhaltsames Werk gelungen. Eine Komödie, die weniger existenzialistisch und zynisch ist als etwa sein letzter Streifen „Match Point“.

Im Utopia mehr lesen / lire plus

MCASSKILL: Pièce de collection

Quand des groupes luxembourgeois se mettent à enregistrer leurs morceaux, l’auditeur est face à deux possiblités: soit le groupe imite ses idoles et produit des platitudes, soit il fait quelque chose d’unique en son genre. Le split de Tvesla et John Mc Asskill, sorti sur le label Noiseworks, tombe sous la dernière possibilité. D’abord, il s’agit d’un disque vinyle, ce qui est assez rare de nos jours, mais pas forcément un signe de rétrospection, vu la qualité de son bien supérieure de ce vieux support. Que ceux qui n’ont plus de lecteur ne s’affolent pas, le disque est toujours accompagné d’un CD-R, avec les mêmes chansons. mehr lesen / lire plus

KONSCHTKESCHT: Electre en vidéo

Pour le mois de novembre, la Konschtkëscht déroge à son habitude d’exposer un artiste luxembourgeois. C’est la française Lydie Jean-dit-Pannel qui est à l’honneur des petites boîtes noires artistiques que l’on trouve maintenant un peu partout à travers le pays. Active dans ce média depuis les années 80, elle expose le fruit d’une performance baptisée „Arm in Arm“. On peut y voir l’artiste affrontant son père au bras de fer. Ce qui peut paraître banal. Pourtant, cette rencontre père – fille ne tourne pas en affrontement. C’est plutôt un beau geste qui tente, à travers la confrontation, de montrer aussi comment l’amour passe de génération en génération. mehr lesen / lire plus

fleeschmeck.eu: La toile fait mouche

Qui se cache derrière fleeschmeck.eu? Difficile de le savoir, car le/la/les auteur-e-s de cet ovni anarchique du web luxembourgeois n’offre-nt aucune possibilité au surfeur de prendre contact. Au moins, on sait ce qu’ils aiment: la liberté d’expression, la soupe aux lentilles, la mégalomanie et certaines marques de bière. Par contre, ils détestent le racisme, l’antisémitisme et le „Kuddelfleck à la chantilly“. On les comprend. Leurs goûts littéraires et gastronomiques sont par ailleurs très cohérents – c’est deux fois Chateaubriand. Le site n’est pas un chef d’oeuvre, et certaines blagues, comme les fake de George W. Bush au corps de belle blonde, sont un peu datées. mehr lesen / lire plus

JONATHAN LITTELL: La fleur du mal

Et à présent le Goncourt. Deux semaines après s’être vu attribuer le Grand prix du roman de l’Académie française, Jonathan Littell vient donc également d’empocher la plus prestigieuse des récompenses littéraires pour son premier roman „Les Bienveillantes“. Qualifié de „vénéneuse fleur du mal“ par le cinéaste Claude Lanzmann mais plus largement connu en tant que „pavé“, ce livre de près 900 pages, déjà vendu à plus de 250.000 exemplaires est incontestablement le phénomène de la rentrée littéraire française. Avec un brin de cynisme et beaucoup de mauvaise foi, l’on pourrait faire remarquer que ce succès n’a rien d’étonnant. Le sujet s’y prête, l’approche y invite. mehr lesen / lire plus