Variations sur « Vingt mille lieues sous les mers »

« Quelles musiques entend-on lorsqu’on est enfermé dans un sous-marin ? » Quelques mètres sous le niveau de l’esplanade de la Philharmonie, dans la salle de musique de chambre transformée en vaisseau submersible pour l’occasion, Jean-François Zygel a répondu à cette question qu’il avait lui-même posée dans le programme du concert de ce dimanche 13 octobre.

Photos : Philharmonie Luxembourg/Éric Devillet

D’abord au clavier d’un Fender Rhodes, le maestro commence cette étonnante balade sous-marine par des accords aqueux où semble évoluer toute une faune paisible, avant de présenter les personnages du récit de Jules Verne par des thèmes inspirés de leurs caractères, cette fois au piano. mehr lesen / lire plus

Photographie : Bas les murs !

« Down with Walls ! », c’est le titre de l’exposition que proposent Neimënster et l’Institut Pierre Werner dans le cadre du festival CinEast. À travers six regards croisés (dont un double), elle montre tant le chemin parcouru depuis la chute physique du mur de Berlin que celui qu’il reste à parcourir dans les têtes.

Il y a 30 ans, la chute du Mur suscitait une vague d’espoir et d’optimisme : enfin les barbelés et les clôtures allaient tomber entre pays, entre économies, entre peuples. Si un tel processus s’est effectivement enclenché à ce moment-là, force est de constater aujourd’hui qu’il a laissé sur la touche certaines communautés et, pire, qu’il s’est sérieusement enrayé avec la construction de nouvelles barrières physiques ou mentales. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Alice et le maire

Peut-être un peu simple et linéaire, le film reste tout de même une plongée sans doigt accusateur dans les coulisses d’une politique faite de communication plutôt que d’idées et d’action. Sa vision plutôt empathique, grâce notamment à une belle distribution, tranche avec les discours habituels, et tant mieux.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Bacurau

Dans la première partie du film, Prix du jury ex æquo à Cannes, l’étrange disparition des cartes d’un village perdu installe un certain mystère et promet beaucoup. Puis arrive malheureusement à l’écran un étalage complaisant de violence façon série B qui porte un message simpliste, sans réelle distance cinématographique.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Never Grow Old

Figure emblématique des westerns, le croque-mort se voit rarement offrir les premiers rôles au cinéma. Avec « Never Grow Old », coproduction luxembourgeoise sombre et violente qui joue avec les codes du genre, voilà qui est fait… et de belle manière.

Une spirale de la violence sans fin. (Photo : Iris productions)

Ici, pas de grands espaces propices à de longues et mâles chevauchées, même si l’image est extralarge. Pas d’autochtones non plus : Indiens et Indiennes ont été mis à l’écart depuis belle lurette par les colons installés dans cette bourgade isolée, sur la route de la Californie en pleine ruée vers l’or. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Ad Astra

Les critiques semblent presque unanimes sur ce film où le voyage spatial est en fait prétexte à la reconquête de ses émotions par un astronaute aguerri. Mais James Gray semble filmer pour la postérité en permanence, avec les grands classiques du genre en ligne de mire. Les images sont cependant de toute beauté.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Le dindon

Après un générique alléchant, le soufflé retombe vite : réalisation laborieuse façon théâtre filmé et cabotinage à gogo pour seulement quelques moments drôles. Mieux vaut voir un bon Feydeau sur les planches que cette adaptation décevante.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site.

  mehr lesen / lire plus

BNL : un « u » chasse un « e »

Peu de personnes l’auront remarqué, mais l’ouverture du nouveau bâtiment de la BNL a donné lieu à un changement d’appellation. En effet, le logo présent sur le nouveau site mentionne bien que la vénérable institution s’appelle désormais « Bibliothèque nationale du Luxembourg », alors qu’elle a toujours été jusque-là « Bibliothèque nationale de Luxembourg », comme en témoignent les documents officiels qu’on peut trouver dans la partie du site consacrée aux publications. Interrogée par le woxx, bien entendu le premier à s’enquérir, la BNL a confirmé ce changement.

Changement cosmétique d’ailleurs, d’autant qu’il ne semble pas avoir été communiqué ? mehr lesen / lire plus

Musique contemporaine : La rentrée de Lucilin

Haut lieu de la vie musicale luxembourgeoise pendant bien des années, l’auditorium de la Villa Louvigny a résonné ce dimanche de notes contemporaines.

Photos : Carl Curtis

C’est avec un peu d’émotion que Guy Frisch, directeur artistique de la formation grand-ducale Lucilin, prend brièvement la parole avant le concert : il a fait ses débuts orchestraux professionnels dans cette même salle, qui à l’époque retentissait régulièrement de notes diverses et variées. C’est plus rare maintenant, mais le temps d’un sympathique dimanche, l’Atelier a organisé – dans le cadre des Journées du patrimoine et avec la collaboration du ministère de la Culture – une série de représentations, dont celle de l’ensemble luxembourgeois constitue le coup d’envoi. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : A Rainy Day in New York

Étonnant paradoxe que celui du film « A Rainy Day in New York » : lui qui croque à pleines dents dans la Grande Pomme n’y sera probablement jamais projeté. Et c’est bien dommage.

Photo : Mars films

Cette affaire d’abus sexuels présumés aura fini par rattraper Woody Allen dans sa carrière jusqu’ici relativement préservée : « A Rainy Day in New York » ne sortira pas aux États-Unis, remisé sur les étagères par Amazon en pleine tourmente #MeToo. Jamais condamné, le cinéaste paie là une confrontation longue de plus de deux décennies où aucune version des événements n’a pu être prouvée – et peut-être aussi le fait d’être le père de Ronan Farrow, celui par qui l’affaire Weinstein a été confirmée et qui a toujours soutenu sa demi-sœur Dylan Farrow dans ses accusations. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : O que arde

Dommage que le film n’aille pas au bout de son propos, préférant provoquer des émotions plutôt que de faire passer un message. Mais les beaux paysages galiciens et le rythme contemplatif, qui crée une poésie certaine à l’écran, servent à merveille cette coproduction luxembourgeoise récompensée à Cannes.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Littérature : « La migration me semble être la quintessence de l’instable »

Jean Portante vient de publier chez Phi « Leonardo », deuxième roman de la trilogie commencée avec « L’architecture des temps instables » L’occasion de continuer la conversation entamée à l’époque.

woxx : « L’architecture des temps instables » se terminait sur une promesse, que vous reprenez en exergue : « Et comme la Terre est ronde et qu’ils se tournent le dos en partant, ils finiront bien un jour par se retrouver nez à nez. » La promesse est-elle tenue ?


Jean Portante : Dans la trilogie que vous mentionnez, je ne compte pas mettre bout à bout des livres qui continueraient une même histoire, ce qui ferait de Leonardo en quelque sorte une suite de « L’architecture ». mehr lesen / lire plus

Dans les starting-blocks

Début de saison un peu chamboulé pour l’Orchestre philharmonique du Luxembourg ce mardi 17 septembre, avec l’annulation pour raison de santé de la soliste Janine Jansen. Mais sa remplaçante au pied levé, Simone Lamsma, a su aller au-delà de son rôle de doublure et imposer sa propre personnalité. La tournée en Amérique du Sud s’annonce passionnante.

Photos : Philharmonie Luxembourg/Sébastien Grébille

On aura beau dire, et même si le woxx s’évertue pendant l’été à trouver des concerts peu médiatisés propres à contenter les enthousiastes de la musique classique, c’est tout de même agréable de se rasseoir enfin dans les fauteuils de la Philharmonie pour une nouvelle saison musicale. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : The Hummingbird Project

Le film lance mine de rien des piques contre la sempiternelle accélération de la vie moderne, ici sous la forme du trading haute fréquence, symbole de la financiarisation rapace. Sans atmosphère pesante et gros effets… et parfois même avec une certaine candeur plutôt rafraîchissante, ce qui est appréciable.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Les hirondelles de Kaboul

Plutôt que de proposer une chronique de la vie quotidienne dans l’Afghanistan des années 1990, « Les hirondelles de Kaboul » se concentre sur deux histoires d’amour foudroyées. Une belle réussite.

La jeune Zunaira rejoint la longue liste des héroïnes tragiques de cinéma. (Photos : Les Armateurs)

Bien sûr, certaines scènes évoquent le paradis perdu d’avant la conquête de l’Afghanistan par les talibans. On pense en particulier à celle où l’élégant bâtiment d’un cinéma-théâtre, d’où sortent des couples habillés à l’occidentale, se transforme à l’écran en ruines devant lesquelles évoluent des femmes entièrement couvertes et des hommes la mitraillette en bandoulière. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Fisherman’s Friends

Toujours la même recette de film musical combiné à une romance (ou vice-versa !), mais cette fois en Cornouailles avec de sympathiques pêcheurs. Une couleur locale pas déplaisante et une distribution avec de beaux accents de sincérité, pour qui aime passer par toutes les émotions au cinéma.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Only You

Joli coup de casting pour le premier long métrage de la réalisatrice britannique Harry Wootliff : dans « Only You », son duo amoureux est composé de Laia Costa (étonnante dans « Victoria ») et Josh O’Connor (remarquable dans « God’s Own Country »). Le scénario, lui, reste plutôt prévisible.

Une alchimie qui crève l’écran. (Photo : Cinemien)

Il y a des couples de cinéma qui demeurent dans les cœurs des cinéphiles par-delà les années, tant ils ont su montrer à l’écran une véritable alchimie, apte à susciter les émotions les plus profondes. Sera-ce le cas de celui incarné dans « Only You » par Laia Costa et Josh O’Connor ? mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Fast & Furious Presents: Hobbs & Shaw

Surprise : ce spin-off de l’éreintante série « Fast & Furious » ne se prend pas au sérieux et décoche quelques bonnes idées. Une impayable séquence de combat aux Samoa notamment, avec Dwayne Johnson en pagne, armé d’une massue traditionnelle ! Au deuxième degré, ça passe si on n’est pas allergique à l’action.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Les plus belles années d’une vie

Il fallait le faire. Avec « Les plus belles années d’une vie », Claude Lelouch réunit les personnages d’« Un homme et une femme » et leurs interprètes après un demi-siècle. Grâce à une distribution qui brille et malgré les « leloucheries » habituelles, le film touchera autant les nostalgiques que les cinéphiles.

Le monde a bien changé : dans « Un homme et une femme », il n’y avait ni portables ni placement de produit. Mais l’émotion reste. (Photo : Metropolitan FilmExport)

Dans la torpeur de l’été grand-ducal, il n’est souvent pas facile de trouver le film qui aura l’honneur d’une page critique dans le woxx. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Midsommar

Après « Hereditary », Ari Aster veut frapper un grand coup et se poser en tête de peloton de l’horreur art et essai. Le pari est à moitié réussi : si l’idée est excellente, la réalisation soignée et la photographie somptueuse, le cinéaste se regarde trop filmer et étire en longueur une histoire qui finit par perdre son intensité.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus