Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 12/12

Le but n’est pas de se concentrer sur la violence elle-même, mais de créer des environnements et des structures pour changer les modèles de comportement destructeurs. Commencez par changer la rhétorique. « Elle s’est fait violer »… NON. QUELQU’UN L’A VIOLÉE. L’objectif est de communiquer la force et le pouvoir des femmes, de montrer comment les femmes peuvent se protéger et s’autonomiser mutuellement grâce à des structures et des programmes adaptés aux circonstances de violence, de privation et d’isolement.

The goal is not to focus on the violence itself but to create environments and structures to change the destructive patterns of behaviour. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 11/12

Ballad of the Young Husband

Six weeks o’ marriage, a full moon,
   One night I woke alone;
I took the gun, unlatched the door,
   And felt meself turn stone ―

Across the pasture ran a trail
   Of footsteps in the dew,
That led toward the upper field
   And then were lost to view.

The field was small and walled with trees,
   I stood back on one side,
And saw ‘er dancing there alone,
   All flowered like a bride.

Around ‘er naked waist a belt
   Of orange poppies hung
And moved like suns above the corn
   While she swayed and softly sung. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 10/12

Schweigen

Ihr Schicksal teilte sie mit anderen Frauen
Ohne von deren Leid zu wissen
Wie andere verbarg sie das innere Grauen
Und versteckte Flecken und Wunden beflissen
Scham und Schmerz verspürte sie Tag für Tag
Wie eine dunkle Wolke, die über ihr schwebte
Der Zweifel, ob es vielleicht an ihr lag
Der wie pechschwarzer Ruß an ihr klebte
Tränen nahmen ihr beim Schminktisch die Sicht
Bei den Bemühungen, die Wunden zu bedecken

Doch, den Schmerz, der tief im Inneren sticht
Konnte sie vor sich selbst nicht verstecken
Sie wagte es nicht, um Hilfe zu bitten
Und weinte im Verborgenen und stumm
So viele, die, wie sie, ebenfalls litten
Doch zu wenige scherten sich drum
Keiner erkannte den Kummer hinter ihrem Lachen
Keiner, die Wut, den inneren Krieg
Sie wollte schreien, ein Feuer entfachen
Doch sie schwieg. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 9/12

Je n’ai pas de bleus au corps mais
des bleus au cœur
qui parlent pour
briser la loi du silence.

Véronique Thiery, femme au foyer

Les textes publiés ont été mis à la disposition du woxx dans le cadre du projet contre les violences faites aux femmes, « Toutes et tous uni.e.s dans un même cri », lancé par Miriam R. Krüger.
mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 8/12

Bas les masques

De quel droit la diriges-tu, la punis-tu, qui es-tu,
infime grain de poussière projeté dans l’océan cosmique ?
Ta violence est ta lâcheté, ta violence cache ta peur, qui t’a dit
que tu pouvais la battre ?
Qui t’a dit que tu pouvais la maudire ?
Qui t’a dit que tu pouvais la dominer ?
Tu te crois fort, et tu ne fais que tenir le revolver, creuse ta
tombe, pendant que tu y es !
Il ne faut pas prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas.

Il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des
canards sauvages. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 7/12

Stop

Stop al estar
Stop au seulement être

Stop
A solo mirar
Stop
À seulement observer

Stop
A solo llorar
Stop
A solo sufrir y vivirlo

Stop
À seulement pleurer
Stop
À seulement souffrir et subir

Stop
À l’inaction

Stop
À l’hypocrisie

Stop au symbolisme

Stop a mendigar
En consejos nacionales de mujeres

Stop à seulement mendier
Dans des conseils nationaux de femmes
Actos
Actes

Presencia
Présence

Hechos
Resultados

Des faits
Des résultats
La paridad
En la sociedad
Si es que hay respeto
Tiene que ser realidad
Ya
Aquí
Y ahora

La parité
Dans la société
Si le respect existe

Ici
Maintenant
Tout de suite. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 6/12

To Nadia Murad

Your wounds appear from your shadow
Your body’s sparrows are in pain
Where has the flight stopped in the world
That you are sitting on your bones?
We all know
The clouds under your skin
What a warm rain they have.
Rain
And open all the cricked muscles of the ground
The same blind and dark points
Who enslaved you
How many times did your body die?
Womenhood,
Near torture and damp basements,
With a small menopause window,
And your screams,
What a bitter continuance it had.
Abnormal pains are scattered around your limbs
Beside your lips
Your eyes
Have a bitter meaning
Your wounds appear from your shadow
Winter was with you until the last days of summer
You were snowing opposite the sun
Your sparrows are in pain
And happiness
Falls always late
The day you can pick up your bones
And standing on the street
Like a bare tree
And sparrows sit on your skeleton. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 5/12

Souvent, les femmes victimes de violences éprouvent un grand sentiment de solitude, au point de penser que la mort est leur seule échappatoire.
À celles qui me lisent, je dis : « Vous n’êtes pas seules. »
J’écris pour libérer vos cris muets.

Miriam R. Krüger, poète, artiste visuelle

Les textes publiés ont été mis à la disposition du woxx dans le cadre du projet contre les violences faites aux femmes, « Toutes et tous uni.e.s dans un même cri », lancé par Miriam R. Krüger.
mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 4/12

so in etwa

als wär Züngeln klar gewesen und kein Wortverdreher hinterm Paradies
als hätt’s den Raub nicht gegeben, weder Stock, Scham und Schuld
als wär der Schlag nicht, der Schnitt nicht, der Tritt
von Kinderköpfen, Mädchenbeinen an

als hätt’s den Schrei nie gegeben und nicht das Verstummen
als wär Verschwinden verschwunden und alle Schleier aufgehoben

als ob kein Gesicht je verzerrt und gar nichts verloren
als ob genug Luft da und „Friedhof ermordeter Töchter“ längst ein Zitat

als würd Nacht Nacht sein, nichts andres
und Nacktheit bloß nack

t

als flatterten Flügel, als schwinge
mein Becken auf deinem
Himmel samt Erde mit
und trüge
uns hoch, raus
aus jedem, jedweder Menschenzeit.
 mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 3/12

Holy Stones

And then the day of the stoning arrives
Like any other day, a sunny sky
The same old blue, just like thousand years ago, in ancient deserts, ancient times,
when the white circle was drawn
around the sinner, the she-dog, the bitch
And the sun froze to stone,
exploding into millions of fists
raining down on holy land.

And then the congregation comes forth,
pack of dogs, solemn and cruel
standing like erections, all dressed in white
closing in around a hole in the ground,
awaiting the she-dog, the sinner, the fun,
collecting the stones, weighing them in dirty hands, leaving the big ones out,
so death won’t come too fast and spoil the holy pleasure. mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 2/12

Une plainte
Une silhouette tournoie
s’efface l’image au sol mouillé
des larmes en gouttes chaudes et lourdes.
Entends-tu la plainte
de l’enfant perdu sur la lagune ?
Entends-tu venir les chiens dogues
à sa poursuite ?
Le souffle rauque du vent oublieux.

Katia Lemieux, poète

Les textes publiés ont été mis à la disposition du woxx dans le cadre du projet contre les violences faites aux femmes, « Toutes et tous uni.e.s dans un même cri », lancé par Miriam R. Krüger.
mehr lesen / lire plus

Toutes et tous uni.e.s dans un même cri – 1/12

La violence contre les femmes, ça commence très tôt, comporte-toi bien, ne provoque pas les hommes, sois discrète et féminine, sois jolie, sois jolie mais pas aguicheuse, sois jolie mais pas pute, parce que sinon tu mérites d’être violée, tu ne t’appartiens pas, tu appartiens à ceux qui te regardent, qui te jugent, qui s’occupent de ton honneur, qui se permettent de te dicter ton comportement, tu es une femme, reste à ta place, ne sois pas trop bruyante, ne fais pas de vagues, laisse-toi taper sur les fesses et prends-le comme un compliment, ne sois pas moche, si tu l’es, essaie d’y remédier ou au moins d’être docile, tu es une femme, tu sais que bien des hommes sont maltraités aussi, par leurs supérieurs, la société, même par certaines femmes, mais tu sais aussi que la violence envers les femmes est malheureusement un fléau bien plus répandu… les chiffres parlent, mais ils ne disent pas tout… la peur fait taire, la peur fait se terrer, la peur parfois tue. mehr lesen / lire plus

Réfractaire et résistant : Émile Hemmen : le « dernier retranchement »

« Visage et discours sont liés. Le visage parle. Il parle en ceci que c’est lui qui rend possible le discours. »
Emmanuel Levinas

Émile Hemmen est décédé le 8 janvier 2021. Pour le woxx, trois poètes qui l’ont bien connu évoquent sa mémoire.

À l’annonce de sa disparition, une poignée de mots nous sont spontanément revenus à l’esprit et au cœur :

Arrose les pierres,
un jour
elles fleuriront.

Ces quelques vers, extraits du recueil « Dans le miroir du temps [1] », témoignent de la patience et de la passion qui ont caractérisé la démarche non seulement de la poésie d’Émile, mais aussi de sa pratique de la vie en général. mehr lesen / lire plus

Chrëschtdagsgeschicht: Hallwer Chrëschtdag

Nodeems d’Maiki seng Plaz bei der Zeitung verluer hat, koum d’Iddi op, dass hatt sech kéint ëm d’Tatta Nan këmmeren. D’Tatta Nan ass bal esou al wéi d’Zeitung, d’lescht Joer huet si hir 90 gefeiert. Just dass d’Tatta Nan fir hiren Alter deementspriechend besser a Form ass.

D’Maiki hat gemengt, dass hatt bis an all Éiwegkeet géif bei der Zeitung schaffen. Ëmmerhi war et eng kathoulesch Zeitung an als kathoulesch Zeitung misst een am Fong e privilégiéierten Zougank hunn zum éiwege Liewen. Leider ass dem Maiki ze spéit opgefall, dass d’éiwegt Liewen normalerweis eréischt nom Dout ufänkt. Hatt war ni esou kathoulesch wéi d’Zeitung. mehr lesen / lire plus

Ardentes ondines de l’Alzette

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous cheminons à travers les caresses de l’eau qui dort
serpentons d’un gave lorrain en vallons pentus
berçons les hameçons de pêcheurs lyriques
longeons prés et clairières avant de rejoindre au couchant
les moulins fantômes de la capitale endormie
frôlant de nos membres immatériels et pourtant graciles
le héron cendré solitaire du pont des Bons-Malades

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous sifflons dans les roseaux de la campagne endormie
claironnons à qui veut l’entendre notre ostensible mélopée
déclamons des vers libres et des strophes muettes
soupirons lorsque nous entrons en Sûre
dans un patois que nous seules pouvons entendre
balayant de nos essors factices et pourtant vertigineux
les reflets d’un pont rouge du sang des suicidés

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous rêvons de la pureté virginale de notre lit
songeons sans ambages aux ballons perdus dans nos flots
échafaudons les projets d’écoulement les plus extraordinaires
dressons l’inventaire de notre court royaume
où jadis officiaient maints artisans désormais caducs
berçant de nos sucs chimériques et pourtant nourrissants
un jardin potager où trône Mélusine

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous crachons les gouttelettes de la fureur
exhalons les parfums capiteux de l’abondance aqueuse
surgissons à l’improviste au détour d’un orage
recouvrons en un instant la prétention des hommes
aveuglés par notre feinte bonhomie
expulsant nos ires idylliques et pourtant ravageuses
puis à pas feutrés retirant le fruit de notre déchaînement

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous craignons les miasmes qui nous sont donnés en présents
redoutons vos traîtresses accolades
détournons notre ruissellement du voisinage de votre espèce
fuyons crânement tant que nous le pouvons
avec l’agilité des créatures qui savent leur faiblesse
déployant nos ailes invisibles et pourtant puissantes
pour bannir ce destin qui nous menace inexorablement


Voir la page complète : 1299_1300p9.pdf mehr lesen / lire plus

Le woxx révèle le Bommeleeër ! (3)

Ou du moins, il contribue à donner quelques pistes. Il y a presque un an que le procès le plus long de l’histoire du grand-duché a commencé. Depuis, on a pu assister en live à de nombreux auto-démontages d’officiers et de gendarmes, à des trous de mémoire fantastiques, à des tirades salivantes et pleines de verve d’un certain avocat, comme à la prolifération de théories plus ou moins conspiratives. Bref, ce procès aura toujours eu le mérite de faire chuter l’audience d’une ou de l’autre série à l’eau de rose, car les scandales pleuvent presque à chaque séance. Alors qu’on peut se demander maintenant quel est le plus grand scandale : les bombes d’il y a plus de 30 ans ou la chape de plomb qui provoque encore le mutisme de nos jours ? mehr lesen / lire plus

Le woxx révèle le Bommeleeër ! (2)

Ou du moins, il contribue à donner quelques pistes. Il y a presque un an que le procès le plus long de l’histoire du grand-duché a commencé. Depuis, on a pu assister en live à de nombreux auto-démontages d’officiers et de gendarmes, à des trous de mémoire fantastiques, à des tirades salivantes et pleines de verve d’un certain avocat, comme à la prolifération de théories plus ou moins conspiratives. Bref, ce procès aura toujours eu le mérite de faire chuter l’audience d’une ou de l’autre série à l’eau de rose, car les scandales pleuvent presque à chaque séance. Alors qu’on peut se demander maintenant quel est le plus grand scandale : les bombes d’il y a plus de 30 ans ou la chape de plomb qui provoque encore le mutisme de nos jours ? mehr lesen / lire plus

Le woxx révèle le Bommeleeër !

Ou du moins, il contribue à donner quelques pistes. Il y a presque un an que le procès le plus long de l’histoire du grand-duché a commencé. Depuis, on a pu assister en live à de nombreux auto-démontages d’officiers et de gendarmes, à des trous de mémoire fantastiques, à des tirades salivantes et pleines de verve d’un certain avocat, comme à la prolifération de théories plus ou moins conspiratives. Bref, ce procès aura toujours eu le mérite de faire chuter l’audience d’une ou de l’autre série à l’eau de rose, car les scandales pleuvent presque à chaque séance. Alors qu’on peut se demander maintenant quel est le plus grand scandale : les bombes d’il y a plus de 30 ans ou la chape de plomb qui provoque encore le mutisme de nos jours ? mehr lesen / lire plus