Psyché menaçante

(lc) – La couverture annonce le goût et le son du CD – pourrait-on penser en voyant celle du premier album de « Breet », formation jeune et luxembourgeoise. Tons pastel, dessins psychédéliques et textes qui évoquent des états de lévitation : cela sent l’excursion à Maastricht entre potes avec la Twingo de maman. Mais pourtant, les gars de « Breet » ne sont pas des fumeurs d’herbe demeurés et ils le démontrent assez bien sur leur opus baptisé « Zen Lunacy », qu’il leur reste de la rage et qu’ils savent l’exprimer. Virevoltant entre longs passages de rock psyché sauce années 70, parfois dotées de montées plus noisy, des riffs de métal – ou nu-métal c’est selon – font leur immersion dans certaines chansons et leur donnent une tournure très énergétique. mehr lesen / lire plus

CULTURE INTERNET: De la joie d’être triste

La première lecture de bloggeurs – et bloggeuses – au Luxembourg va avoir lieu fin décembre. Le woxx a voulu savoir ce qu’il en était.

La mélancolie saura-t-elle lancer une nouvelle vague littéraire? Selon la vision d’Albrecht Dürer, elle semble bien flemmarde…

Comme toujours, notre petit pays a un sacré retard en ce qui concerne les dernières tendances artistiques et même le cerf bleu n’a pas su y remédier. Heureusement qu’il reste encore assez d’initiatives privées pour propulser notre pays vers le futur, ou du moins vers le présent.

D’abord, qu’est-ce qu’une lecture de blog ? A priori, ce sont des personnes qui ont un blog, c’est-à-dire une page internet personnalisée sur lesquels ils expriment leurs pensées, leurs essais, leurs tableaux ou encore leur musique et qui veulent échapper à l’anonymat de la toile. mehr lesen / lire plus

KUNSTAUSSTELLUNG: Schade um da Vinci

Die großartig angekündigte Brüsseler Ausstellung „Leonardo da Vinci. The European Genius“ hat Kirmescharakter und zu wenig Inhalt.

Hoch hinaus wollte da Vinci schon im 16. Jahrhundert.

„Zum fünfzigsten Geburtstag der europäischen Union ist in Brüssel nun die größte und vollständigste Leonardo da Vinci Ausstellung der Welt zu sehen. In der Basilika von Koekelberg, der fünft größten Kirche der Welt, finden die Werke einen würdigen Rahmen“ – schon diese Ankündigung der Pressedienste hätte stutzig machen müssen. Eine Show der Superlative also. Auf 3.000 Quadratmeter sind Gemälde, Zeichnungen, Traktate sowie Modellbauten des „Universalgenies der Renaissance“ ausgestellt, mit dessen Geist sich die europäische Union nur allzu gerne schmücken würde: Gilt da Vinci nicht als genialer Vorreiter seiner Zeit? mehr lesen / lire plus

BEST OF: Auf der Pirsch

Ob man nun den Hirsch jagte, oder sich gar von ihm verfolgt fühlte: 2007 war ein Jahr der Kultur und auch die woxx-Redaktion nahm teil daran. Auf dieser Doppelseite haben die woxxies die vergangenen zwölf Monate noch mal Revue passieren lassen und ihre persönlichen kulturellen Lieblinge des (fast) verflossenen Jahres aufgelistet.

Christiane Walerich
Lustgarten
Großartig, regelrecht größenwahnsinnig, der Inbegriff von opulenter Geschmacklosigkeit ist eine Gartenanlage im beschaulichen Städtchen Tivoli in der Nähe von Rom. Man fragt sich, welche exzentrische Neigung den Kardinal Ippolito d’Este überkam als er 1550 beim Papst in Ungnade fiel und in den Palazzo del Governo nach Tivoli zog. mehr lesen / lire plus

BUCH: „Männer sind wie Pfirsiche“

Harald Martenstein muss es wissen. Schließlich lässt er das Vorwort seines jüngst erschienenen Buches „Männer sind wie Pfirsiche“ von Alice Schwarzer schreiben, der Paradefeministin, die demnächst ihren Chefsessel bei der Zeitschrift „Emma“ einer anderen überlässt. Dass Männer in ihrem tiefsten Innern irgendwo dennoch monogam sind, darüber philosophiert Martenstein und ist gleichzeitig davon überzeugt, dass das noch niemand so schön ausgedrückt hat, wie er selbst. Überhaupt dreht sich bei Martenstein alles um ihn selbst. Obwohl – wie er einmal ausplaudert – ihm seine Redaktion verboten hat, seine Kolumnen mit dem Wörtchen „Ich“ zu beginnen, zieht sie dennoch Profit aus dieser Nabelschau: Schließlich hat Martenstein als Kolumnen-Schreiber bei der Wochenzeitung „Die Zeit“ Maßstäbe gesetzt. mehr lesen / lire plus

CD: « L’autre bout du monde »

« On dit qu’il y fait toujours beau, c’est là que migrent les oiseaux … » ainsi commence la première chanson de l’album nommé L’autre bout du monde de la jeune compositrice et interprète française Emily Loizeau. Album sorti en 2005, mais méconnu et qui vaut qu’on le découvre. Emily Loizeau sait charmer avec ses ballades. Elle avait appris le piano à l’âge de cinq ans pour devenir pianiste classique, puis s’était lancée dans le théâtre pour enfin se retrouver sur scène avec ses propres compositions, un mélange unique de chanson française et de folk. Avec le soutien de son bassiste et violoncelliste Olivier Koundouno les ambiances kermesse se mêlent au jazz et au blues, ce qui donne un côté un peu décalé à l’album. mehr lesen / lire plus

Anti social web

Pour celles et ceux qui connaissent et qui détestent le web 2.0, mais qui ne peuvent tout de même pas s’en passer, il existe désormais une solution : créer un profil sur le site www.hatebook.org. C’est tellement simple, mais il fallait y penser. Alors, si vous haïssez quelqu’un ou que vous n’en pouvez plus de la manie de certain-e-s internautes de se la péter outre mesure, dites le haut et fort sur hatebook. Conçu comme le frère ennemi du très populaire www.facebook.org – qui est en train de dépasser son précurseur myspace – ce site offre exactement les mêmes possibilités, seulement les menus sont en négatif. mehr lesen / lire plus

www: Mauvais goût – bonnes infos

Décidément, la nomination chez nos voisins français d’un gouvernement piloté à cent pour cent par le Medef a aussi ses bons côtés. Plus con le gouvernement, plus acides les commentaires – pourrait-on établir pour règle de base. Elle vaut en tout cas pour le site www.bakchich.info. Déjà intitulé « Le canard enchaîné du net », cette page réunit brèves, reportages et dossiers bien ficelés, portés par un ton ironique et jouissif. Créé par deux anciens du magazine satirique africain « Gri-gri international » – qui avaient mal digéré que Le Pen s’exprime dans ses pages – bakchich laisse l’optique panafricaine pour se concentrer sur l’actualité française. mehr lesen / lire plus

CD: Videz vos poches !

L’association Panoplie vient de ré-itérer le coup qu’elle nous a fait en 2006 en produisant une des meilleures compilations musicales de l’année. Les fans des « Eskimo Friends » trouveront certainement leur compte dans « Tales from my Pocket » qui sur certains points dépasse son prédécesseur. Point de vue international, le highlight est certainement la présence de John Parish – collaborateur entre autres de PJ Harvey, Eels ou encore Dionysos – qui fait même rêver en solo. Ou encore Mikah Sykes, folkeux américain produit par John Frusciante, le guitariste des Red Hot Chili Peppers. La vocation italophile de Panoplie se traduit par la présence de Dortmund Project, Athebustop, Lotus et Giovanni Ferraio – qui presque tous ont déjà honoré le Luxembourg de leur présence. mehr lesen / lire plus

MAGAZINE: Imagine

Un plaisir pour les yeux et l’intellect, c’est ce que représente chaque numéro du bimestriel belge « Imagine ». L’édition de novembre/décembre comporte un mini-dossier sur la crise financière, vue par un altermondialiste. Arnaud Zacharie ne se contente pas d’expliquer avec pédagogie les instabilités du système financier. Il expose un scénario de stabilisation alternatif, permettant de financer le développement du Tiers-Monde. Le sujet de prédilection d’« Imagine », l’écologie, est traité dans plusieurs contributions sur la précarité et misère environnementale, la montée des prix agricoles et le projet d’un centre commercial géant à Verviers qui recouvrirait le cours de la Vesdre. En plus des photos, des illustrations et de la mise en page toute en couleur et agréable au regard, ce numéro nous gratifie d’un article sur les meilleures affiches politiques présentées à la Triennale de Mons. mehr lesen / lire plus

Programme peu osé, mais réaliste.: L’Oesling

A 521 mètres au-dessus du niveau de la mer on doit pouvoir trouver de tout Il faudra y rajouter le nouveau centre culturel du Nord du Luxembourg qui vient d’ouvrir ses portes.

Entre les fermes, la culture … et pourquoi pas, sous forme de cube

Oui, il est bel et bien réel, le besoin d’infrastructure culturelle au-delà de la capitale et même au-delà du Centre des arts pluriels d’Ettelbruck (CAPE). Marnach, dans la commune de Munshausen est devenu, depuis le 17 novembre de cette année bénie de culture, le pôle Nord de la culture du pays grâce au dernier né des centres culturels, le Cube 521. mehr lesen / lire plus

CLAUDE LENNERS: Der Klangkünstler

Dass seine Werke zur Aufführung kommen, ist dem Luxemburger Komponisten Claude Lenners wichtig. In seinen zeitgenössisch-klassischen Musikstücken setzt er modernste Computertechnik ein. Und greift in seiner Kammeroper „Odyssey reloaded“ einen uralten Mythos auf.

Künstlich erzeugte Klänge gehören für Claude Lenners unabdingbar zur Musik des
21. Jahrhunderts – natürlich!

An der hinteren Wand die Xylofone und das Schlagzeug. Davor zwei Klavierflügel, ineinander verkeilt. Ganz vorn, fast wie ein Dirigent, ein Gerüst mit drei aufmontierten, dem Saal zugewandten Lautsprecherboxen. Weitere Lautsprecher sind an den Seitenwänden des „Espace Découverte“ in der Philharmonie angebracht. Die Instrumentalbesetzung des Konzerts am 16. November ist so ungewöhnlich nicht: Sie wurde von Bela Bartok 1942 mit der Sonate für zwei Klaviere und Schlaginstrumente eingeführt. mehr lesen / lire plus

Cache-sexe gouvernemental ?: 2007 : L’année fantôme ?

La fin de l’année culturelle approche à grands pas. Avec elle, la plupart des sites innovateurs qui s`y sont investis fermeront aussi leurs portes. Pour combien de temps ?

La porte se fermera
bientôt sur le site des Rotondes, qui redeviendra très vite incommodo.
(photo : woxx)

L’année 2007 n’a même pas encore commencé. Ce qui peut sembler absurde est bel et bien une affirmation qu’on a entendue et réentendue de la bouche de presque tous les responsables culturels – de la secrétaire d’Etat, en passant par le coordinateur général jusqu’au personnel des institutions culturelles. Il est question de l’héritage du cerf bleu. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++„If I can’t dance, I Don’t Want To Be Part Of Your Revolution“. So nennt sich eine sporadische Ausstellung, die im beigefarbenen Achtzigerjahre Klotz an der Schelde in Antwerpen zu sehen ist, liebevoll MuHKA (Museum of Contemporary Art Antwerp) genannt. Dieser Ausspruch der US-amerikanischen Anarchistin und Friedensaktivistin Emma Goldman benennt das Thema, mit dem sich verschiedene KünstlerInnen befasst haben: Es geht um Ablehnung eines gewissen Status quo und um Feminismus. Gezeigt wird etwa „Plastered“ von Monica Bonvicini, eine aus Rigipsplatten bestehende Bodenfläche, die unter den Schritten der Besucher zerbrochen ist. Ihr Werk behandelt Architektur und männliche Machtstrukturen. Neben noch unbekannten KünstlerInnen, fällt vor allem die eigenwillige Hängung des MuHKA ins Auge: Gemälde und Fotos sind in unterschiedlichen Höhen an der Wand befestigt, mehrere Installationen befinden sich in einem Raum. mehr lesen / lire plus

THEATRE: « Des vrais camps de concentration »

Dans le cadre de l’année culturelle, Radu Afrim monte « Mansarde à Paris avec vue sur la mort » de l’auteur roumain Matéi Visniec à la Kulturfabrik. La pièce s’inspire des derniers jours de leur compatriote controversé, le philosophe nihiliste Emil Cioran, mort de la maladie d’Alzheimer en 1995.

N’aime pas les biographies construites: le metteur en scène Radu Afrim.

woxx : Que dirait Cioran s’il voyait cette pièce ?

Radu Afrim : Peut-être faudrait-il dire « s’il lisait la pièce », parce que c’est le texte d’abord qui l’établit en tant que personnalité de la culture universelle. Cioran était quelqu’un de très ironique et auto-ironique. Je pense qu’avec son cynisme – et sous condition d’avoir déjà eu conscience de sa maladie – il aurait écrit au moins trois livres géniaux sur le thème. mehr lesen / lire plus