Bay Michael: Pearl Harbor

Avec „Pearl Harbor“, Michael Bay rend hommage aux amoureux et délaisse les héros de la seconde guerre mondiale. On espère assister à un film de guerre, on se retrouve en pleine histoire d’amour et d’amitié qui a coûté 135 millions de dollars.

— Affiche Cinéma —

Faites l’amour pas la guerre

Lors de sa sortie aux Etats-Unis, le réalisateur Michael Bay et le producteur Jerry Bruckenheimer ont déclaré que le but de „Pearl Harbor“ était de faire un grand film, qui allait dépasser tous les records détenus par „Titanic“. Pour y arriver malgré un budget inférieur à ce qu’ils espéraient, Michael Bay et le producteur ont délaissé leur salaire jusqu’à ce que le film atteigne 100 millions de dollars de recettes, Ben Affleck a accepté de diminuer son salaire, mais avec une participation aux recettes, et les techniciens ont travaillé sur le projet pour une bouchée de pain et ce, sans espérer une compensation, même si le film atteignait des recettes considérables. mehr lesen / lire plus

rock: My Vitriol Quartett

Finelines

Aus dem Bauch heraus

(nicope) – „The next big thing“ bekommt man des öfteren aus Großbritannien angeboten. Im Fall vom Quartett My Vitriol könnte sich diese abgedroschene Phrase ausnahmsweise bewahrheiten. Deren Debüt Finelines strotzt förmlich vor Intensität und vermischt gekonnt britische und amerikanische Einflüsse des härteren alternativen Rock. Wie ein Wirbelwind schießen die Kompositionen der jungen Engländer einem in die Ohren. Irgendwie kann man es sich nicht verkneifen an die „Smashing Pumpkins“, „Nirvana“ oder „Sonic Youth“ zu denken, wenn man diese Musik hört – das jedoch im positiven Sinn! Harte Gitarrenriffs und melodisch-melancholischer Gesang sind die Zutaten dieser höchst explosiven Mischung. mehr lesen / lire plus

jazz: Turner Mark

Ballad Sessions

Soft sax session

(jitz) – Normalement, les musiciens de jazz, et plus spécialement les saxophonistes, sortent un album consacré à l’art de la ballade lorsqu’ils ont tiré leurs meilleures cartouches et bien démontré leurs capacités techniques. Le jeunot Mark Turner s’y met déjà, sa trentaine à peine entamée. On l’avait découvert aux côtés du guitariste surdoué Kurt Rosenwinkel où il s’exprime avec un langage résolument différent de celui de ses compagnons de route. Sur ce disque, il nous dévoile qu’il a greffé sa vélocité bien contemporaine sur les influences des grands maî tres d’avant-guerre, Lester Young et Coleman Hawkins. mehr lesen / lire plus

instrumental: Adda Nyanyo

The Transformer

Percussion addict

(roga) – Un disque de percussion proposé par un soliste, même s’il est du Ghana, terre de prédilection de cet art musical, peut déboucher sur un ennui répétitif uniquement apprécié par des professionnels. Ce jeune percussionniste, Ghanéen vivant en Allemagne, a choisi pour son deuxième compact The Transformer de miser sur une riche variété d’instruments et de styles, qui font de cette production une source d’idées musicales étonnante. Nyanyo Addo utilise des instruments égyptiens, sudafricains et latinos pour enrichir son échiquier rythmique. En fin de disque, il présente trois remixes assurés par des DJ locaux, qui ajoutent une touche de trance à un disque riche en imagination et en capacité artistique. mehr lesen / lire plus

Fischbach (Clervaux): REIFF

cuisine luxembourgeoise

Ourdaller Kascht

(rw 593/01) – Das Hotel-Restaurant Reiff in Fischbach bei Hosingen ist einer der Gastronomiebetriebe, die Produkte der BEO-Vereinigung verarbeiten. An der Hauptstraße gelegen, wirkt das Haus zur Vorderseite hin eher unauffällig. Dafür ist das Panorama zur Rückseite, das vor allem im Speisesaal zu bewundern ist, beeindruckend. Der Service ist freundlich und unaufdringlich. Fahrradgäste finden einen trockenen Unterstand für ihr Veloziped. Während die Zimmer eher einfachen Komfort bieten, erfüllt die Küche hohe Ansprüche. Neben traditionellen Angeboten sind das „Kaninchen Ourdaller Art“ (mit regional produziertem Bier und Senf zubereitet) ebenso wie die „Sterzelen“ ein Genuss. Dazu passt natürlich ein „Wëller Ourdaller“. mehr lesen / lire plus

Christin/Goetzinger: Agence Hardy: Le Parfum Disparu

Les éditions Dargaud viennent de publier une nouvelle collaboration entre le scénariste Pierre Christin et la dessinatrice Annie Goetzinger.

Malgré son amour pour les détails et l’atmosphère de l’époque, pour "Agence Hardy: Le Parfum Disparu" les dessins d’Annie Goetzinger semblent avoir été faits plutôt à la hâte.

A la recherche du parfum perdu

Il s’agit cette fois du premier tome d’une trilogie dédiée à une jeune détective privée, Edith Hardy, qui, après la mort de son mari, essaye de refaire sa vie dans le Paris d’après-guerre. Dans „Agence Hardy: Le parfum disparu“ Edith s’élance dans son premier grand cas qui s’avère être bien plus compliqué qu’elle ne l’a cru au début. mehr lesen / lire plus

Wiroth Dan: Kunst ist eine Waffe

Nach seinem Kurzfilm „Erè mèla mèla“ will der Regisseur und Objektanimateur Dan Wiroth sich künftig mehr dem Menschen widmen. Seine Kunst versteht er als Medium für kritische Botschaften.

Animiert gerne zu guter Laune und zum Nachdenken: Filmregisseur Dan Wiroth.
Foto: Christian Mosar

Ein Lied. Zwei Männer, die tanzen. Körperkontakt. Blicke treffen sich, verschmelzen. Stille, Stillstand. Schultern und Füße berühren sich zärtlich. Socken und Hosen krabbeln sehnsüchtig von einem Tänzer zum anderen und wieder zurück. Stopp. Hosen, die krabbeln?

„Ich suchte nach einem erotischen Ausdruck“, erklärt Dan Wiroth. Bild für Bild hat der Filmregisseur diese Szene aufgenommen. Die Tänzer durften sich dabei nicht bewegen. mehr lesen / lire plus

Mc Quarrie Christopher: The Way of The Gun

Deux truands à la petite semaine, une femme enceinte, un rapt et des flingues.

— Affiche cinéma —

La voie de Tarantino

Dès la scène d’ouverture de „The Way of The Gun“, où le gore se dispute à la vulgarité, on s’attend à une Tarantinade de plus alors qu’il ne s’agit en réalité que d’un clin d’oeil très appuyé au maî tre réalisateur de Jackie Brown.

Même s’il s’agit d’un premier film, il n’est pas l’oeuvre d’un inconnu. On se souvient, en effet, que Christopher Mc Quarrie a déjà obtenu l’oscar du meilleur scénario pour „Usual Suspects“. Il ne faut pas s’étonner de voir cet ex-détective privé, qui failli s’engager dans la police de New-York, briller dans ce genre très prisé qu’est le thriller. mehr lesen / lire plus

chansons: Vitali Eleni

Vitalité grecque

Ne dites pas que les disques d’interprètes grecques sont inaccessibles au Luxembourg! Allez demander votre disquaire, p.ex. „Hot Wax“, pour des imports des grandes marques. Tenez, voici un exemple récent. La formidable chanteuse grecque d’inspiration tzigane Eleni Vitali publie un disque de 19 chansons enregistrées en public. Sauf „Warner Music“ tout est illisible pour des occidentaux, mais impressionne d’abord par la voix la plus bluesy de toutes les grandes chanteuses grecques. Les chansons du disque oscillent entre des balades acoustiques, des chants populaires et des titres musclés inspirés de rock et de blues. Une vraie diva au charisme irrésistible, à écouter sur Radio ARA, en début d’émission Malinyé ce dimanche de 11h30 à 13h. mehr lesen / lire plus

Luxembourg: MOUNT EVEREST

cuisine népalaise et indienne

Nourritures népalaises

(rw 592/01) – Ca fait un certain temps déjà que le restaurant „Everest“ a supplanté près de la place Wallis un établissement faisant plutôt dans la viande américaine, mais on retrouve y retrouve encore les décors style Shylo Ranch. Parlons de choses plus essentielles: Si l'“Everest“ a réussi à se faire une clientèle fidèle, c’est d’un côté par sa combination de plats népalais et indiens (correspondent au standard européen en cuisine asiatique du nord) mais de l’autre par une offre en suggestions végétariennes vraiment intéressante: On peut déguster entre autres du Paneer dans diverses variations. mehr lesen / lire plus

Forgiarini Tullio: Démolir en écrivant

Après ‚Miss Mona‘, Tullio Forgiarini vient de publier ‚La ballade de Lucienne Jourdain‘. Avec cette nouvelle, qui a été récompensée par une mention spéciale lors du dernier concours national de littérature et qui paraîtra ces jours-ci, il poursuit la piste du „roman noir“.

Dans sa première vie, Tullio Forgiarini, 34 ans, est prof d’histoire au lycée de Wiltz. Le besoin d’écrire l’a pris, il y a trois, quatre ans: „L’histoire, c’est quelque chose qui demande de l’exactitude et de la précision. Dans un roman noir par contre, on peut Äcrire n’importe quoi. Si on est paresseux comme moi, le choix est vite fait. mehr lesen / lire plus

Denis Jean-Pierre: Blessures assassines

Les soeurs Papin arrachaient les yeux à la société bourgeoise des années 30. Jean-Pierre Denis nous révèle dans son film leurs blessures assassines.

Le soir du 2 février 1933, Monsieur Lancelin découvrait en rentrant les corps affreusement mutilés de son épouse et de sa fille. „Les yeux ont disparu, la bouche n’existe plus, les dents ont été projetées“; telle la note dans le constat de police. En haut, dans la chambre de bonnes, les deux soeurs Christine et Léa Papin se serraient étroitement sous la couverture et attendaient comme des brebis effrayées les enquêteurs. Avouant le double meurtre, Christine résumait tout court son point de vue: „J’aime mieux avoir la peau de mes patronnes plutôt que ce soit elles qui aient la mienne ou celle de ma sœur.“

Dès le lendemain, toute la France se trouvait sous le choc. mehr lesen / lire plus

classic: Nyman Michael

Where the Bee Dances

Déranger les oreilles

(pm) – Les créations de Michael Nyman (né en 1944), indiquent ce que pourrait être la musique classique de 21e siècle. Que les gardiens du sérail s’abstiennent! Le compositeur britannique est un rebelle. Son concerto pour saxophone „Where the Bee Dances“, composé pour sa propre „Band“, superbement interprété par Simon Haram au saxophone, sur un CD que Naxos vient de sortir, dérangera les oreilles „sensibles“. Nous le trouvons admirable. Le concerto pour piano, adapté de la musique du film „The Piano“ de Jane Campion, fut écrit pour le Festival de Lille en 1993. Mélange de musique expérimentale et de mélodies folkloriques, il est magistralement interptété par John Lehnehan au piano, alors que l’Ulster Orchestra, sous la direction de Takuo Yuasa, assure avec brio la partie orchestrale. mehr lesen / lire plus

chansons: Benin Morice

Vie-Vent

Fidèle à soi-même

De Dylan à Higelin, les chansonniers phares de la génération ’68 ont subi maintes tribulations. Le dernier des justes est sans doute Morice Benin, qui durant les années 70 avait chanté dans les milieux contestataires – „On va tous crever …“, „Apocalypse“. Mais le bon Morice survit toujours sur base de l’autoproduction et la vente par correspondance. Le dernier compact Vie-Vent montre que Benin est bien vivant. De très, très belles chansons, des textes poétiques et subtils, des arrangements acoustiques en toute douceur éclairés par quelques teintes rythmées. Décidément, l’intégrité artistique peut survivre à l’intégrisme commercial. Pour quand un concert de Morice Benin à Luxembourg? mehr lesen / lire plus

mixed: collection

25 Years of Rough Trade Shops

Label- und Laden-Retrospektive

(nicope) – Im Februar 1976 eröffnete Geoff Travis in London den ersten Rough Trade Laden. Kurze Zeit später wurde das gleichnamige Label gegründet, das leider 1994 Konkurs anmelden musste. 25 Jahre nach der Eröffnung des ersten Ladens erscheint nun ein 4-CD-Boxset, das die musikalische Vielfalt des Labels auf gelungene Weise reflektiert. Die Laden- und Labelpolitik ließen nie zu, dass die Musik in eine bestimmte Schublade gezwängt wurde. Kein Wunder also, dass dem Fan (auch auf dieser Retrospektive) ein umfangreiches Angebot von alternativen Subgenres geboten wird. Punk, 70er elektronische Spielereien, Indie, Grunge und 90er Alternative vereinen sich heterogen, aber passend auf dem „25 Years of Rough Trade Shops“-Boxset. mehr lesen / lire plus