Notre conseil de série : The Spy

Depuis septembre 2020, Netflix propose une série française réalisée par l’excellent Gideon Raff, qui n’en est pas à son coup d’essai dans le registre du thriller (on lui doit « Hatufim » et son adaptation « Homeland »). « The Spy » est une minisérie de six épisodes basée sur le livre « L’espion qui venait d’Israël ».

Subtil et agile dans son rôle, Cohen marque la série de son empreinte. (Photo : Allociné)

Côté intrigue, il y avait déjà de quoi faire, tant l’histoire du véritable Eli Cohen (personnage principal) est romanesque. Espion surdoué du Mossad déployé en Syrie dans les années 1960, l’agent s’est révélé d’une efficacité à toute épreuve, et on lui attribue communément un rôle déterminant dans la victoire d’Israël lors de la guerre des Six Jours. mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : Barbaren

En octobre dernier, une production allemande entrait dans le catalogue Netflix, et, quelques semaines plus tard, devenait top 3 des vues au Luxembourg, top 1 en France et en Allemagne. « Barbaren » est un thriller historique qui s’intéresse à la rébellion des tribus de Germanie contre l’occupation de leurs terres par l’Empire romain.

Jeanne Goursaud impressionne par la virilité de son interprétation. (Photo : Allociné)

Disons-le tout de suite : il y a comme un air de « Game of Thrones » à moitié assumé. Entre les luttes politiques au sein des tribus germaniques, la trahison d’un fils envers son père adoptif et un triangle amoureux, la production allemande tente de mêler le sang aux larmes – sur fond de recherches historiques pourtant étonnamment précises. mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : The Social Dilemma

La pandémie semble ne pas être un drame pour tout le monde. Confiné-e-s ou isolé-e-s, nous passons de plus en plus de temps sur nos écrans, qu’il s’agisse d’achats, de réseautage social ou de promotion professionnelle. Pour les acteurs du Big Data, les publicitaires, les développeurs de réseaux sociaux et autres concepteurs de relations virtuelles, c’est une aubaine – comme le montre le documentaire « The Social Dilemma ».

Si nous ne payons pas l’accès à nos réseaux sociaux, c’est que nous en sommes les produits. (Photo : Allociné)

Jeff Orlowski propose, à travers son documentaire disponible sur Netflix depuis septembre, une analyse sans concession des dangers de la virtualisation de nos habitudes. mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : Ozark

Sur Netflix, les trois saisons d’« Ozark » racontent le pari fou d’un conseiller financier banal : celui de blanchir de l’argent pour un cartel, avec l’aide de sa famille. Décrite comme un concurrent honorable à « Breaking Bad », la création américaine donne une autre version des crises relationnelles et du pouvoir de l’argent.

Les femmes décident et dictent le rythme de cette série éloquente. (Photo : Allociné)

Ces temps étranges de confinements européens et autres couvre-feux permettent à tout un chacun de se plonger dans l’imposant catalogue Netflix, et force est de constater qu’un des titres phares de la plateforme reste « Ozark ». mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : The Crown

Disponible sur Netflix depuis le 15 novembre dernier, la saison 4 de « The Crown » dépeint les drames et déboires de la famille royale durant l’ère Thatcher, et marque l’apparition très attendue de Lady Diana.

Josh O’Connor excelle dans l’art de rendre son personnage si détestable. (Photo : AlloCiné)

« The Crown », c’est 40 ans de règne d’Elizabeth II, de 1947 à 1990 adapté en série par le créateur et scénariste Peter Morgan. Alternant moments d’histoire, intrigues politiques et enjeux personnels autour de la famille royale, « The Crown » a conquis un très large public à l’international en proposant un contenu riche, sobre et historiquement engagé. mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : Dark

Disponible sur la plateforme Netflix depuis 2017 déjà, la série « Dark » est un vrai phénomène de fabrication allemande. Star des listes de récompenses et de visionnages, elle s‘achemine maintenant vers une quatrième saison. Retour sur un phénomène né à côté de chez nous.

Les métamorphoses à l’écran secondent les voyages dans le temps. (Photo : Allociné)

Tenter de résumer « Dark », c’est déjà se heurter à la matière complexe qui fait son charme. Très inspiré par Stephen King, le créateur Baran bo Odar met en scène la quête désespérée d’un père de famille policier pour son fils, Mikkel, 12 ans, happé par les ombres de la forêt voisine en 2019. mehr lesen / lire plus

Exposition historique : Une Histoire d’exils

L’exposition « Ressortissants d’un empire en miettes » au Centre de documentation sur les migrations humaines (CDMH) à Dudelange permet – grâce à une documentation très riche et un vrai sens de la narration – de suivre les traces d’exilé-e-s russes au Luxembourg en quête de foyer et d’identité.

Les témoignages offerts par l’exposition remettent en question notre sens des repères.

Le Centre de documentation sur les migrations humaines de Dudelange propose d’éclairer un pan très particulier et peu connu de l’histoire et de décrire les douleurs d’exilé-e-s obligé-e-s de renoncer à leur pays et à leurs racines. Qu’ils ou elles aient été d’origine juive, et donc considéré-e-s comme citoyen-ne-s de peu de droits par l’empire tsariste, ou opposant-e-s aux excès de la révolution bolchevique de 1917, des ressortissant-e-s russes en grand nombre ont été désigné-e-s traîtres, indésirables, banni-e-s ou criminel-le-s. mehr lesen / lire plus

Collages et techniques mixtes : Silhouettes intrigantes au Casino

Dans l’intimité du rez-de-chaussée du Casino et de deux salles consacrées à cette exposition surprenante, les œuvres de Germaine Hoffmann mettent en question notre relation au temps et à la forme.

Photo : Mike Zenari

Directement à droite, à côté de la réception, cinq vastes panneaux captent la lumière diffuse des baies vitrées et dégagent, en couleurs mêlées, les formes variantes rebelles des premières œuvres de l’exposition. Nommées « Palette Tryout », elles jouent bien le rôle de tentatives, en ceci qu’elles forcent le spectateur à deviner au-delà des impressions immédiates. Or, voilà bien le ton général de l’exposition, suggérer sans montrer. mehr lesen / lire plus

Notre conseil de série : The Haunting of Bly Manor

Après avoir donné d’intimes et réalistes explications au Mal dans « The Haunting of Hill House », Mike Flanagan filme, grâce à « The Haunting of Bly Manor », les fantômes qui surgissent de nos peines et de nos pertes.

Une série qui transcende les clichés du genre de l’horreur. (Photo : Allociné)

Le projet « The Haunting » comprend deux séries adaptées des œuvres littéraires de Shirley Jackson pour la première saison, « The Haunting of Hill House », et d’Henry James pour la seconde, centrée sur Bly Manor. Il n’est absolument pas nécessaire, pour autant, de suivre chronologiquement les saisons, puisqu’elles ne présentent aucun lien narratif direct. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Boże Ciało

Avec « Boże Ciało », Jan Komasa signe une œuvre qui vaut comme une communion entre le spectateur et un prêtre imposteur, dont l’humanité est tout authentique.

Bartosz Bieliena, dont le calme dissimule une force émotionnelle formidable, porte le film avec passion. (Photo : Arsenal Filmverleih)

Enfermé dans un centre de détention, Daniel, 20 ans, espère devenir prêtre pour échapper à la violence et apporter un peu de sa compassion à autrui. Meurtrier condamné, on lui refuse pourtant le séminaire, et il est envoyé dans un village en Pologne travailler dans la scierie communale. Il emporte dans sa valise le col et la soutane religieuse, refusant intérieurement de mettre un terme à sa vocation ecclésiastique. mehr lesen / lire plus

Installation
 : Le Paradis perdu de 
Vivian Suter

Le très lumineux pavillon du Mudam accueille la dernière exposition de l’artiste Vivian Suter, Nisyros. Née de la fascination personnelle de Suter pour l’île grecque, l’exposition joue des contrastes et des possibilités offertes par la couleur et sa redéfinition.

(Photo : Stathis Mamalakis)

Vivian Suter vit au Guatemala, sur les bords du lac Atitlán et place la lumière produite par les couleurs au centre de sa démarche créatrice. La nature et ses infinies variations picturales inspirent l’artiste, qui a fini par retrouver à Nisyros une partie de la magie qu’elle affectionne tant. En témoigne la série de peintures que le Mudam a acquise l’année dernière. mehr lesen / lire plus

Peinture et sculpture : L’art à contre-courant

Jusqu’au 22 décembre prochain, le Musée national d’histoire et d’art accueille l’exposition temporaire des Sécessionnistes luxembourgeois. Ce groupe d’artistes des années 1930, peu connu, avait brillamment déjoué les codes dominants de l’art académique. Retour sur une autre manière de créer et de penser.

Photos : Tom Lucas/MNHA

Ils se nomment Auguste Trémont, Harry Rabinger, Claus Cito, Nico Klopp et Joseph Kutter. Ils étaient peintres, plasticiens, sculpteurs, mais surtout amis, liés par la commune envie de briser quelques règles. Désabusés par l’académisme tout-puissant, les Sécessionnistes prennent leur distance avec le Cercle artistique de Luxembourg en 1926, avant de créer leur propre 
salon en 1927. mehr lesen / lire plus

Photographie : Drame et poésie de la vie quotidienne

Après une première exposition en Europe au Forum für Fotografie de Cologne, le Centre national de l’audiovisuel de Dudelange (CNA) accueille à son tour les travaux de la photographe américaine Mary Frey jusqu’au 25 novembre 2019. Une fusion remarquable entre les scènes intimes de la vie familiale et le procédé même de capture photographique.

Frey nomme sa dernière réalisation « Real Life Dramas », et le titre donne immédiatement la portée du projet : la photographe américaine s’est livrée à la mise en lumière d’instants familiers, partagés avec ses proches dans l’Amérique des années 1970. Pour autant, ces clichés apparemment banals contiennent tous une portée artistique évidente. mehr lesen / lire plus

Photographie : Regards d’ailleurs et d’ici

Le photographe belge Sébastien Cuvelier, lauréat 2017 de la bourse « Soutien et développement photographique » du CNA, livre sa dernière réalisation aux rencontres photographiques de Montpellier, les Boutographies. Son regard excentré, inspiré et novateur lui a valu d’y remporter deux prix, la Mention spéciale du jury ainsi que le coup de cœur « Réponses photo ». Rencontre à l’occasion d’un vernissage ensoleillé.

Photos : Sébastien Cuvelier

La photographie de Sébastien Cuvelier s’intéresse à des fragments d’histoire, à des parcours individuels qu’il espère mettre en lumière et raconter tout à la fois. Son objectif est au service d’inconnus en provenance d’horizons mystérieux pour le spectateur européen. mehr lesen / lire plus

Exposition collective : Exposer le vide

Réunissant des artistes canadiens et européens, l’exposition « Buveurs de quintessences » – montrée une première fois à la Fonderie Darling l’année dernière – propose un retour à l’essentielle subjectivité artistique.

Photo : Jessica Theis

Pour sa première nouvelle exposition de l’année, le Casino – Forum d’art contemporain convie à une exposition offrant un subtil contrepoint au dynamisme galopant de la capitale. « Buveurs de quintessences », présentée pour la première fois à Montréal l’année dernière, réquisitionne les lieux jusqu’en avril, et impose d’emblée son esthétique minimaliste. L’expérience invite le visiteur à une contemplation non pas du vide, mais de ce qui l’entoure ; le but étant de rendre compte d’un art plus subjectif qu’expressif, et dont l’originalité repose bien sur le travail réalisé autour des espaces et des manques. mehr lesen / lire plus