Productivité : Jusqu’ici tout va bien

Le Luxembourg est le roi de l’embauche, mais sa productivité stagne. Faut-il s’en inquiéter ?

Underweysung der Messung, Albrecht Dürer, 1525

L’emploi temporaire constitue une tendance en nette hausse. Le pourcentage des salariés en emploi temporaire a progressé au Luxembourg de 3,1 à 9 % entre 2003 et 2017. De 14,6 à 16 % dans la zone euro. En dix ans, la part des salariés en emploi permanent a chuté tandis que les CDD ont augmenté de 36,2 % à 49,2 %. Et avec eux, le taux de risque de pauvreté au travail.

Pour la Chambre des salariés (CSL) qui a présenté son analyse sectorielle de l’économie, en début de semaine, l’emploi temporaire est une forme d’emploi « insécurisant », qui « n’offre aucune garantie, notamment en termes de durée et de stabilité ». mehr lesen / lire plus

Réformer l’Europe après la crise

Jeudi soir, une conférence de la Chambre des salariés analysera les politiques de sortie de crise et les conséquences pour la zone euro.

Xavier Timbeau (OFCE), invité par la CSL

Dix ans après le début de la grande crise financière et économique, une certaine reprise économique se fait sentir. D’un côté, il y a celles et ceux qui demandent qu’on en profite pour juguler l’inflation et rembourser les dettes. De l’autre, celles et ceux qui pointent les inégalités persistantes et contestent que la crise serait finie. Xavier Timbeau défend une position plus nuancée : « La reprise en Europe, et particulièrement en zone euro, se renforce. mehr lesen / lire plus

Rifkin au service du changement social ?
 : Step Up Revolution !

Une affaire à traiter entre costumes-cravates, ce processus Rifkin ? C’est l’impression que peuvent laisser les débats publics. Mais les jeans, pulls et bleus de travail auraient tort de bouder une réflexion qui, au-delà de l’économique, concerne l’avenir de la société entière.

La révolution des trois partis, mise en scène avant-gardiste au Grand Théâtre. (Photo : Raymond Klein)

« Un des sujets les plus importants de la discussion sur Rifkin est le risque que la digitalisation exclue une partie des gens, alors que le but est une société inclusive. » C’est ce qu’a affirmé Michel Wurth, président de la Chambre de commerce sur 100,7, dans l’émission « Riicht eraus » du 12 novembre. mehr lesen / lire plus