EXPOSITION: Art et migration

Pour sa nouvelle exposition « La face cachée des mots », le photographe Paulo Lobo, né au Portugal et immigré au Luxembourg avec ses parents à l’âge de six ans, a laissé les mains libres à tout un tas d’artistes locaux pour s’exprimer au sujet des migrations et de la démocratie.

La migration a toujours joué un rôle fondamental au Luxembourg, que ce soit l’émigration massive vers les Etats-Unis au 19e siècle, l’immigration des travailleurs italiens et portugais, ou l’arrivée des réfugiés des guerres du Balkan. Source à la fois de tensions et de création artistique, c’est un sujet délicat discuté aussi bien dans les cafés à travers le pays que lors de colloques internationaux à l’université. mehr lesen / lire plus

KEN LOACH: La part des pauvres

Ils en ont, des couilles…

Une fois n’est pas coutume, le cinéaste trotskyste et écossais Ken Loach veut nous faire rire dans « The Angels‘ Share » – tout en ne délaissant pas son message.

Comme d’habitude « The Angels‘ Share » débute dans l’univers « loachien » par excellence, celui des jeunes démunis, condamnés à une vie dans la précarité et programmés à des vies pleines de criminalités diverses. Et comme toujours, il y a un bon travailleur social, disposé à tout pour au moins donner une perspective à ces rebuts de la société. Dans « The Angels‘ Share », cette bonne âme se prénomme Harry et avec la joyeuse bande qui se forme autour de Robbie, Albert, Mo et Rhino, il a de quoi s’occuper. mehr lesen / lire plus

DUALITE HYPNOTIQUE: Batwoman

Quelque part entre Trip-Hop, Pop et Electro, Bat For Lashes a réussi en quelques années à se forger une place dans le paysage musical actuel à coup d’albums inspirés et de prestations scéniques pour le moins déconcertantes. Le groupe emmené par sa chanteuse charismatique Natasha Khan est de retour à l’assaut de la scène de l’Atelier.

Lorsque l’on pense à Bat For Lashes, la première chose qui saute à l’esprit est la voix sensuelle et ô combien expressive de Natasha Khan. Musicienne d’origine pakistanaise née en 1979, elle a vécu la majeure partie de sa vie à Brighton au Royaume-Uni. Mais Natasha a bien d’autres cordes à son arc et est une multi-instrumentiste hors-pair maîtrisant tout autant le piano que la basse ou encore la guitare. mehr lesen / lire plus

LIBYE: Un scrutin nébuleux

Les Libyens éliront samedi leur Assemblée constituante. Moins de neuf mois après la mort de Mouammar Kadhafi, la Libye fait un pas dans sa reconstruction. Et comme tous les premiers pas, il n’est pas simple.

Pléthore de candidat-e-s pour la députation à l’Assemblée constituante. Mais représentera-t-elle réellement les aspirations des Libyen-ne-s ?

La démocratie est un concept qui s’apprend. Telle pourrait être la leçon de ce premier suffrage qui a lieu depuis 1969 en Libye. Samedi, les Libyens sont appelés à élire leur Congrès National, équivalent d’une Assemblée Constituante. Si la plupart se réjouissent à l’idée de glisser un bulletin dans une urne, les critiques restent nombreuses. mehr lesen / lire plus

GENERATIONENROMAN: Geschichte als Ansichtssache

Antonio Pennacchis Roman „Canale Mussolini“ ist ein Dokument des zeitgenössischen italienischen Revisionismus. Im deutschsprachigen Feuilleton wird seine Aufwertung des Faschismus als literarisches Ereignis gefeiert.

Die Jury der renommierten Bestenliste des deutschen Südwestrundfunks war sich einig: Ein Buch wie Antonio Pennacchis „Canale Mussolini“ wäre in der deutschen Literatur „wohl nicht möglich“, nein, „völlig unmöglich“, sogar „vollkommen undenkbar“. Mit diesem Urteil wurde der Roman im Mai auf Platz 1 der literarischen Rangliste gewählt. Andere Rezensenten forderten in ihrer Begeisterung das Publikum auf, sich das vermeintlich Unvorstellbare doch einmal auszudenken: Im Zentrum des fehlenden deutschen Gegenwartsromans stünde „Hitler als düstere Witzfigur, aber verdienstvoll, weil er ja auch Autobahnen gebaut hat“ (Neue Zürcher Zeitung) und das ganze „verknüpft mit einem brillant, witzig und warmherzig erzählten Generationenroman“ (Süddeutsche Zeitung). mehr lesen / lire plus

THEATRE: « On en fait trop »

Président fraîchement élu de la « Theaterfédératioun », Christian Kmiotek est loin d’être nouveau sur les planches de la scène culturelle locale. Le woxx a voulu savoir ce qu’il comptait changer.

Depuis peu, il préside la «Theaterfédératioun» et représente la scène théâtrale auprès des autorités: Christian Kmiotek.

woxx : Comment êtes-vous entré en contact avec le monde du théâtre ?

Christian Kmiotek : J’ai commencé au lycée à 15 ans. Je suis un produit typique du théâtre scolaire, j’ai commencé par hasard et puis j’ai continué sur ma lancée. C’était avec Ed Maroldt au Lycée des Garçons à Esch-sur-Alzette – une des deux troupes de la ville. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++Pour notre rubrique « Kulturkadaver » cette semaine, nous commençons par le cadavre encore fumant du groupe de folk et de chanson Claudine Muno & The Luna Boots. Depuis leur formation en 2003, il n’y a presque pas eu de saison sans ce groupe, et leurs trois albums « Monsters » en 2006, « Petites Chansons  Méchantes » en 2007 et « Noctambul » en 2010 ont non seulement été des succès successifs, mais ont aussi permis au groupe de se faire une notoriété au-delà de nos frontières. Quant aux raisons qui ont poussé le groupe à se dissoudre après tant de succès, le public doit se contenter d’apprendre que : « L’année dernière a été difficile pour nous et nous avons eu à affronter de nombreuses épreuves imposées de l’extérieur, épreuves qui ne sont pas encore surmontées et qui ne nous permettent plus de continuer notre travail comme nous le souhaiterions », comme il est écrit sur leur site Facebook. mehr lesen / lire plus

PROSTITUTION: Making the Invisible visible

Erneut stand letzte Woche in einem Kolloquium des Chancengleichheitsministeriums das Thema Prostitution zur Debatte. Dieses Mal wurde das Sujet eher aus der Regulationsperspektive beleuchtet.

Sex-Worker-Denkmal Belle im Amsterdamer Rotlichtviertel De Wallen mit der Aufschrift „Respect sex workers all over the world“.

Wohl kaum zufällig lagen letzte Woche auf jedem Tisch des Konferenzraumes Äpfel. Symbolisieren sie doch die Versuchung und haben somit einen Zusammenhang mit der Thematik des ganztägigen Kolloquiums, das das Chancengleichheitsministerium unter dem Titel „Et si on parlait de prostitution au Luxembourg ?“ organisiert hatte. Die Konditionalform war mit Bedacht gewählt, denn: „Wird in unserem Land darüber geredet, ist es ein Tabu?“ fragte die Chancengleichheitsministerin Françoise Hetto-Gaasch gleich zu Beginn der Tagung. mehr lesen / lire plus

Kasten zu „Making the Invisible visible“: Status quo in Luxemburg

Statt die Rechte der Prostituierten zu stärken, werden beim Prohibitionsprinzip alle mit Prostitution in Verbindung stehenden Handlungen und Personen bestraft.

Sophie Hoffmann vom Justizministerium und Nadine Scheuren vom „Parquet Général“ gingen in ihren Darlegungen auf den rechtlichen Rahmen existierender Regelungen und den spezifischen Kontext in Luxemburg ein.

Insgesamt gibt es vier unterschiedliche Systeme beim Umgang mit der Prostitution :

– Beim Prohibitionsprinzip werden alle mit Prostitution in Verbindung stehenden Handlungen und Personen bestraft. Dieses System findet sich in China und verschiedenen amerikanischen Staaten.

– Beim Regulationsprinzip wird die Prostitution durch administrative Regeln eingerahmt. Das Gesetz schreibt die Genehmigung von Bordellen und die Registrierung, Gesundheitskontrolle und Steuerpflicht für Prostituierte vor. mehr lesen / lire plus

LYCEE ERMESINDE: Fumée recherche feu

Certains attendaient le lycée pilote au tournant. Celui-ci doit faire face à de graves accusations dont les preuves font toutefois défaut. Une clarification devant les tribunaux serait alors souhaitable.

Le syndicat enseignant Apess n’est pas connu pour y aller de main morte. C’est surtout le cas depuis qu’il a été pris en main par quelques jeunes enseignants dont leur président, Daniel Reding, amateur de formules percutantes. Il faut dire les choses telles qu’elles sont : l’ancien « nouveau lycée », désormais dénommé Lycée Ermesinde de Mersch (Lem), n’a jamais été porté dans le coeur de l’Apess. Les méthodes pédagogiques, de travail et d’évaluation appliquées dans ce lycée pilote se situent aux antipodes de l’idée que l’Apess se fait de l’enseignement, plus attachée au modèle « traditionnel ». mehr lesen / lire plus

WASSERPREIS: Ebbe!

Durch die Umsetzung der Wasser-Rahmenrichtlinie sind die Preise in den vergangenen Jahren gestiegen. Ob das gut ist, fragen sich mittlerweile Politiker jeder Couleur – außer bei den Grünen

„Die Gratis-Vergabe von Trinkwasser ist ein falsches Signal und hilft keineswegs, in Luxemburg Wasser sparsamer zu gebrauchen.“ Das ist eines der Ergebnisse eines Treffens grüner Gemeinderäte, bei dem eine Stellungnahme zu den Wassertaxen ausgearbeitet wurde. Der Vorschlag, die ersten 20 Liter Trinkwasser pro Tag umsonst zur Verfügung zu stellen, stammt aus der globalisierungskritischen Bewegung. Er wurde von Déi Lénk übernommen, ist aber mittlerweile auch von einigen LSAP- und sogar DP-geführten Gemeinden aufgegriffen worden. mehr lesen / lire plus

Bem-vindo ao Luxemburgo

L’Asti vient de réaliser une brochure d’information en langue portugaise qui rassemble les réponses aux questions les plus fréquentes des immigrants au Luxembourg. « L’immigrant a un droit à l’information », a dit la présidente Laura Zuccoli lors d’une conférence de presse lundi, voilà pourquoi l’association a voulu offrir les informations les plus importantes « de façon simple et ciblée ». Ainsi, la brochure informe entre autres sur des sujets comme les différentes autorisations de séjour, le droit du travail, la sécurité sociale et le système scolaire. Elaborée en coopération avec l’association Cap-Vert Espoir et Développement (CVED) et l’Associaçao Grupo Amizade Caboverdeana (AGACV) et financée à cinquante pour cent par le Fonds Européen d’Intégration des ressortissants de pays tiers, la brochure s’adresse en principe aux Brésiliens et aux ressortissants de pays de l’Afrique lusophone (Cap-Vert, Angola, Guinée-Bissau, Mozambique). mehr lesen / lire plus

La déconstruction selon Arcelormittal

Et ça continue ! Après avoir fermé « temporairement » les sites de Schifflange et de Rodange, définitivement celui de Liège et que les choses n’avancent pas vraiment ni en Lorraine, ni en Espagne, entraînant la précarisation de milliers d’ouvriers et de leurs familles, Arcelormittal s’apprête à s’en prendre à ses cadres. Comme la presse belge l’a révélé cette semaine, la direction du géant de l’acier – en collaboration avec le cabinet d’avocats McKinsey – veut détruire 25 pour cent des emplois dans les domaines des ressources humaines, de la vente, de la logistique et de l’informatique – selon un plan d’action baptisé « Lean ». mehr lesen / lire plus

Der Zug ist noch nicht abgefahren

„Aufwerten statt abreißen!“, heißt es in dem Kommuniqué, der vor einem Jahr gegründeten Bürgerinitiative „Ettelbréck 21“. Und: „Abriss des historischen Ettelbrücker Bahnhofs löst kein Verkehrsproblem“. Vehement wehrt sich die asbl, die mittlerweile rund 180 Mitglieder zählt, gegen den Abriss des 150 Jahre alten Bahnhofs sowie des daneben liegenden Luftschutzbunkers aus dem 2. Weltkrieg. Sie sollen dem Bau eines Tunnels weichen, welcher – so die politisch Verantwortlichen – eine Neugestaltung des Bahnhofviertels erlauben und das lokale Verkehrsproblem lösen soll. Diese Begründungen seien falsch, so „Ettelbréck 21“: Eigene Studien hätten ergeben, dass der geplante Tunnel im Gegenteil durch die Schaffung eines Nadelöhrs an seinem Südausgang den Verkehr noch verschlimmern werde. mehr lesen / lire plus

AVORTEMENT: Une critique de plus

La Commission des droits de l’Homme se veut neutre par rapport au principe de l’avortement. Ce qui ne l’empêche pas, à l’instar de bien d’autres organisations, de critiquer le projet gouvernemental.

Il ne manquait plus qu’elle. La Commission consultative des Droits de l’Homme (CCDH) vient d’ajouter son grain de sel au débat sur la réforme de la législation sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Un avis tardif pourrait-on dire, puisque le projet de loi a été déposé en 2009. Retard que la CCDH motive dès l’introduction de son avis et qui constitue en même temps son premier point de sa critique : l’absence de transparence dans le processus législatif qui ne lui aurait pas permis de « se prononcer en temps utile ». mehr lesen / lire plus