Fünf Fragen an: Mirka Costanzi

Am 8. Oktober sind Gemeindewahlen, und die woxx knöpft sich ab jetzt jede Woche eineN interessanteN KandidatIn vor. Diese Woche: Mirka Costanzi, Kandidatin von déi Lénk in Sassenheim.

(Foto: © Rita Noël)

Wie bist du zur Gemeindepolitik gekommen?

Ich bin gewissermaßen hineingerutscht. Meine Mutter ist schon länger Mitglied von déi Lénk, und als ich jünger war, habe ich sie öfter zu Festen und anderen Veranstaltungen begleitet. Wenn die „Großen“ da diskutierten, habe ich aufmerksam zugehört. Mit 23 Jahren bin ich dann gefragt worden, ob ich mir vorstellen könnte, in Sassenheim für déi Lénk zu kandidieren. Ich habe ja gesagt und wurde erstaunlicherweise Zweitgewählte. mehr lesen / lire plus

Gemeindewahlen: Im Schatten von 2018

2017 ist Wahljahr – in den 105 Gemeinden des Landes werden im Oktober die Vertretungen gewählt. Worum geht es, wie stellen sich die Parteien auf, und wie gingen nochmal die letzten Gemeindewahlen aus: die woxx wagt einen ersten Überblick.

Die großen Gemeinden – etwa die Hauptstadt – sind auch ein Gradmesser für die Parlamentswahl 2018. (Foto: Wikimedia)

So richtig will Wahlkampfstimmung ja noch nicht aufkommen. Obwohl in weniger als vier Monaten Gemeindewahlen sind, nehmen die Kampagnen dazu nur langsam Fahrt auf. Woran das liegen mag? Wohl an mehrerem: Nicht nur wird den Lokalwahlen traditionell weniger Bedeutung zugemessen als den Parlamentswahlen, auch das in Luxemburg stark ausgeprägte Sommerloch macht es schwierig, noch vor den Ferien voll durchzustarten. mehr lesen / lire plus

France : Clarification idéologique

La marche triomphale d’Emmanuel Macron – à la présidentielle comme aux législatives – camoufle la crise démocratique que traverse la France. Elle pourrait aussi porter en elle l’espoir à venir.

(Photo: © epa)

C’est une des spécificités du système électoral français : en ayant obtenu à peu près un tiers des suffrages au premier tour des élections législatives, La République en marche, formation politique du président Emmanuel Macron, pourrait obtenir plus de 75 pour cent des sièges à l’Assemblée nationale. Les 32 pour cent obtenus au niveau national par la formation pourraient, à l’issue du second tour, se traduire par 415 à 445 députés sur 577. mehr lesen / lire plus

Secteur hospitalier : vers la grève

Le Luxembourg connaîtra-t-il bientôt sa première grève dans le secteur hospitalier ? Tout l’indique. L’exécutif de l’OGBL a, en effet, donné son feu vert pour entamer une procédure de grève, après l’échec des négociations autour d’un nouveau contrat collectif au sein de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois (FHL). Des négociations qui durent depuis mars 2015 et le vote d’un nouvel accord salarial pour la fonction publique, les salaires du secteur FHL étant alignés sur ceux de la fonction publique. Il y a un an, le 13 juin 2016, une grande manifestation avait rassemblé plus de 9.000 salariés des secteurs FHL et SAS (secteur d’aides et de soins). mehr lesen / lire plus

Élections législatives : Une majorité pour Macron ?

Après la victoire de Macron à la présidentielle, une majorité confortable à l’Assemblée nationale semble à portée de main pour lui.

(Photo : © Wikimedia)

C’est avec sérénité qu’il semble envisager le premier tour des élections législatives du 11 juin : Emmanuel Macron a peu de raisons de s’inquiéter. Sa formation, La République en marche, pourrait rafler la mise dimanche. En effet, tous les sondages sans exception prédisent une victoire sans équivoque pour le parti du président. Il pourrait obtenir entre 350 et 380 sièges sur 577 à l’Assemblée nationale – une majorité absolue confortable donc pour celui qui entend réformer le pays à grande vitesse. mehr lesen / lire plus

État d’urgence : Malgré eux

Malgré les mises en gardes, le parlement a donné son aval, ce jeudi, à la réforme de l’article constitutionnel sur l’état d’urgence.

(© Wikimedia)

Elle aura fait couler beaucoup d’encre, la réforme de l’article 32.4 de la Constitution qui permet au gouvernement de déclencher l’« état de crise ». De la Ligue des droits de l’homme au Conseil d’État, de l’ADR à Déi Lénk – en passant par le woxx -, nombreux auront été ceux qui ont jugé le nouvel article 32.4 antidémocratique, dangereux pour les libertés fondamentales ou tout simplement superflu.

À défaut d’accord sur la grande réforme constitutionnelle, que le CSV a enterrée plutôt qu’entérinée cette semaine, l’alliance tactique entre la coalition et le CSV aura donc au moins permis de mener cette miniréforme constitutionnelle. mehr lesen / lire plus

L’état d’urgence, un danger pour la démocratie

Amnesty International reproche aux autorités françaises de mettre en danger le droit de manifester et de faciliter les violences policières. En cause : l’état d’urgence, en vigueur depuis novembre 2015.

(© Philippe Leroyer)

L’état d’urgence en vigueur depuis novembre 2015 et un usage disproportionné de la force restreignent fortement le droit de manifester en France : c’est la conclusion que tire Amnesty International d’une enquête qui a duré près d’un an. Une enquête dont les résultats interviennent au moment où le parlement luxembourgeois s’apprête à simplifier le recours à l’état d’urgence à travers une réforme de l’article 32.4 de la Constitution. mehr lesen / lire plus

La politique étrangère de Macron
 : Dans le « command-car »

On le sait proeuropéen, mais que sait-on de plus sur les positions d’Emmanuel Macron en matière de politique étrangère et notamment de défense ?

C’est à bord d’un véhicule blindé de l’armée qu’Emmanuel Macron a effectué la traditionnelle remontée des Champs-Élysées, le jour de son investiture. (Photo : epa)

Le soir de son élection, Emmanuel Macron a fait son entrée en scène, au Louvre, sur fond d’« Hymne à la joie ». Moment largement remarqué et relayé par la presse internationale, clin d’œil à François Mitterrand qui avait fait de même, la mise en scène était destinée à faire passer un message fort : le quinquennat à venir sera placé sous le signe de l’Europe. mehr lesen / lire plus

March for Freedom : des peines de prison

Le tribunal est resté en deçà des demandes du parquet, et pourtant le jugement n’est pas anodin : cinq participant-e-s à la « March for Freedom » ont été condamnés à des peines de six mois de prison, assorties de sursis pour quatre d’entre eux, et à des amendes de 1.000 à 1.500 euros. Ils devront d’ailleurs payer des dommages et intérêts à hauteur de 4.500 euros à cinq policiers. La personne qui a écopé d’une peine de prison ferme ne s’était pas présentée au procès. En juin 2014, la marche de plusieurs dizaines de réfugiés et de leurs soutiens avait relié Strasbourg à Bruxelles et traversé le Luxembourg. mehr lesen / lire plus

France : Renouveau de façade

On connaît désormais le premier gouvernement de la présidence Macron. Les quelques « prises de guerre » ne sauraient camoufler son orientation très libérale.

(Photo : epa)

C’est une équipe de choc en vue des élections législatives de juin, ce premier gouvernement sous Emmanuel Macron présenté ce mercredi. À commencer par le premier ministre, Édouard Philippe. Âgé de 46 ans, issu de la droite « juppéiste », le maire du Havre pourrait s’avérer utile dans la lutte pour une majorité parlementaire qui opposera La République en marche, formation d’Emmanuel Macron, aux Républicains. Il en va de même pour Bruno Le Maire, candidat malheureux à la primaire de la droite (2,4 pour cent), dont la nomination au prestigieux ministère de l’Économie est qualifiée de « prise de guerre » par certains. mehr lesen / lire plus

Groupe Jost : esclavage moderne ?

(Photo : Jost Group)

L’OGBL parle d’une « deuxième affaire Kralowetz » : lundi matin, une quinzaine de sociétés du groupe de transport Jost, dont le siège administratif se trouve à Weiswampach dans le nord du Luxembourg, ont été perquisitionnées par des enquêteurs en Belgique, en Slovaquie, en Roumanie et au Luxembourg. Mardi, le chef d’entreprise ainsi que deux autres personnes ont été interpellés par la police belge. Les reproches ? L’entreprise aurait recruté plusieurs centaines de conducteurs de poids lourds en Europe de l’Est pour les faire travailler en Belgique – aux conditions de travail de leurs pays d’origines. Le groupe Jost serait soupçonné, au Luxembourg, d’avoir constitué une organisation criminelle visant à pratiquer la traite d’être humains et d’avoir enfreint le Code du travail. mehr lesen / lire plus

Emmanuel Macron : Président par défaut

Emmanuel Macron l’a emporté largement face à Marine Le Pen. Pourtant, il peut d’ores et déjà compter sur l’opposition d’une bonne partie de la population.

N’a été élu qu’avec les voix de 43,6 pour cent des inscrits : Emmanuel Macron. (Photo : © epa)

Il est président par défaut. Élu avec 66,1 pour cent des voix face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron peut pourtant prétendre avoir obtenu un bon score – à première vue. Avec 25,44 pour cent, l’abstention atteint un chiffre historique. Le plus élevé depuis 1969, année qui avait vu le candidat du Parti communiste français Jacques Duclos, à la manière d’un Jean-Luc Mélenchon, refuser d’appeler à voter pour l’un des deux candidats du second tour. mehr lesen / lire plus

Forum 373: Das Wahlsystem unter der Lupe

Nach der US-amerikanischen und der französischen Präsidentschaftswahl stehen bald auch in Deutschland und vor allem in Luxemburg Wahlen an – im Großherzogtum sogar gleich zwei. Grund genug für forum, dem Thema Wahlen, beziehungsweise „Wahlsystem“, ein ganzes Dossier zu widmen. Wie man dem fortschreitenden Demokratiedefizit trotz des Referendums von 2015 etwas entgegensetzen kann, darüber sinniert Jürgen Stoldt im gelungenen Einstieg zum Dossier. Gleichstellungsministerin Mutsch gibt in einem Interview Auskunft über die Einführung von Geschlechterquoten für KandidatInnenlisten bei Wahlen, während woxx-Mitarbeiterin Renée Wagener die Demokratisierung des Wahlrechts in Luxemburg unter die Lupe nimmt. Neben dem spannenden Dossier finden sich auch noch eine ganze Reihe anderer lesenswerter Artikel in forum 373; hervorgehoben sei hier vor allem die Auseinandersetzung Vincent Artusos mit dem „Tabu der Resistenz“ in Luxemburg und der Art und Weise, wie jene Resistenz im Anschluss an die Befreiung gewissermaßen verraten wurde. mehr lesen / lire plus

L’Asti donne une mauvaise note à Bettel

« Et le vivre-ensemble, monsieur le premier ministre ? » s’interroge l’Asti dans un communiqué de presse à propos du discours sur l’état de la nation (voir aussi Thema) de Xavier Bettel. « On aurait pu imaginer que, dans un pays où la moitié de la population résidente n’a pas la nationalité luxembourgeoise, les questions du vivre-ensemble seraient évoquées », se lit le communiqué. Or, les sujets de l’immigration et de l’intégration n’auraient été qu’à peine évoqués. En ce qui concerne les élections communales, l’Association de soutien aux travailleurs immigrés s’offusque du fait que Bettel n’ait à aucun moment abordé la question de l’inscription des étrangers sur les listes électorales. mehr lesen / lire plus

Catalogne : « Dynamiter les bases de l’État espagnol »

Issue des milieux libertaires, Anna Gabriel est aujourd’hui députée au Parlement catalan pour la formation indépendantiste de gauche CUP (Candidature d’unité populaire), qui joue un rôle clé dans le « processus d’indépendance » de la Catalogne. Le woxx a eu l’occasion de s’entretenir avec elle.

(Photo : woxx)

woxx : Aux élections autonomes catalanes de septembre 2015, convoquées par le président du gouvernement autonome catalan Artur Mas en tant que plébiscite sur la question de l’indépendance, « Junts pel Sí », alliance de plusieurs formations indépendantistes n’a pas eu de majorité absolue, faisant de la CUP, qui avait obtenu huit pour cent des voix, le « faiseur de rois ». mehr lesen / lire plus