Expulsions vers l’Italie : Asselborn réagit

Le communiqué de presse concernant les expulsions luxembourgeoises vers l’Italie et le manque de conséquence du ministre des Affaires étrangères, lancé cette semaine par l’ONG Passerell,  a provoqué une réaction de Jean Asselborn.

Jean Asselborn avec le secrétaire d’État allemand aux Affaires européennes, Michael Roth, et le ministre des Affaires étrangères de l’Italie, Enzo Moavero. (© SIP)

Peut-on surfer sur une vague de sympathie internationale pour avoir dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas en entendant les inanités et les provocations du ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini… tout en expulsant des demandeurs d’asile vers l’Italie ? Non, a pensé l’ONG Passerell cette semaine, et a formulé son ire dans un communiqué de presse revendicatif – en effet, beaucoup de personnes reconduites vers l’Italie dans le cadre de transferts Dublin rencontrent de grandes difficultés au pays de la « dolce vita ». mehr lesen / lire plus

Merde alors : le Luxembourg transfère des demandeurs d’asile vers l’Italie

Alors que la situation des réfugié-e-s en Italie était déjà dramatique avant la prise de pouvoir du fasciste Matteo Salvini, le grand-duché continue à expulser vers ce pays.

C’est l’association Passerell qui tire la sonnette d’alarme : en septembre, cinq demandeurs d’asile ont été transférés vers l’Italie en vertu des conventions de Dublin – alors que les associations dénoncent le traitement qui les attend là-bas.

En effet, avec un ministre de l’Intérieur ouvertement fasciste qui traite les réfugié-e-s d’« esclaves », qui promeut loi sur loi pour renforcer la discrimination systématique des étrangères et étrangers et qui n’hésite pas à s’attaquer à celles et ceux qui le dénoncent – comme récemment le maire de Riace ou encore l’auteur Roberto Saviano –, l’Italie ne peut plus être considérée comme un pays sûr. mehr lesen / lire plus